Musée de sculpture antique et moderne: ou, Description historique et graphique du Louvre et de toutes ses parties, des statues, bustes, bas-reliefs et inscriptions du Musée royal des antiques et des Tuileries et de plus de 2500 statues antiques ... tirées des principaux musées et des diverses collections de l'Europe, accompagnée d'une iconographie égyptienne, grecque et romaine et terminée par l'iconographie française du Louvre et des Tuileries, Volumes 1-2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 196 - Enfin on ne saurait trop recommander aux artistes et surtout aux peintres de consulter les tableaux antiques: ils y trouveront une foule de costumes et d'accessoires que n'offrent ni les statues, ni même les bas-reliefs , et qui sont plus propres à la peinture que ne peuvent l'être ceux conservés par la sculpture , dont le génie , la matière...
Page 196 - On ne saurait trop* recommander aux artistes, et surtout aux peintres, de consulter les peintures antiques ; ils y trouveront une foule de costumes et d'accessoires que n'offrent ni les statues ni même les bas-reliefs...
Page 196 - ... à la largeur des épaules et à la vigueur des poses , qui ne manquent cependant pas de grâce- et de naïveté Une chose qui mérite d'être observée , c'est qu'on ne trouve aucune figure de ce style dans les peintures antiques de Pompéi et d'Herculanum, pendant que les vases italo-grecs en offrent très-fréquemment. On peut observer aussi qu'en général les figures y ont peu de saillie , qu'elles offrent moins de nu, et que la plupart des têtes sont de profil. Le fond des bas-reliefs...
Page 196 - tombent sur les épaules. Le reste des cheveux se relève en arrière sur » le sommet de la tête. Les poses des figures sont ordinairement droites » et simples; les tailles très-sveltes, et, malgré une certaine rectitude de » lignes dans leur contour, elles ont beaucoup de grâce et de naïveté.
Page 216 - Anciens associaient volontiers et souvent la peinture ou les couleurs a la sculpture ; ce pouvait être une manière de faire remarquer certains vêtemens, qui d'après les rites religieux, devaient être d'une couleur déterminée, et se distinguer des autres par leur richesse. Cette estimable sculpture romaine fut trouvée...
Page 411 - Candélabre serait le plus grand qui nous reste de l'antiquité , et un des plus remarquables, tant, par la singularité de sa forme que par l'excellence et la...
Page 71 - oc. teau, qui avait dix à douze pieds de long, couvrait le dos, revenait pardessus le bras droit, et rejeté ensuite sur l'épaule gauche, il formait comme la toge, au-dessous de la poitrine, des plis nommés baltei. Il y avait beaucoup de façons d'ajuster le pallium; dans la marche on le rejetait plié sur une seule épaule. Voy. l'Eutcrpe du MR n° 6i. Voy. aussi la statue de Julien du MR n° 77, et le n° 7oi du même musée.
Page 653 - ... et une partie . . des doigts de la main droite, n'est pas Minerve, comme je l'ai dit, mais simplement une femme, et je l'avais confondue avec une figure casquée qui est un peu plus loin à gauche et qui est un guerrier. M. Raoul...
Page 415 - Montfaucon, au xvinc siècle, ont parlé avec enthousiasme de la coupe de Ptolémée, et les archéologues modernes n'ont fait que ratifier leur jugement. « Cet admirable vase, dit Clarac, par la richesse de sa matière et la beauté de son travail, est peut-être la production antique de ce genre la plus merveilleuse qui existe... Qu'on examine la manière dont ce vase a été évidé et dont les anses ont été ménagées adroitement dans la masse ; que l'oeil pénètre dans les cavités profondes...
Page 616 - Il y avilit aussi des cestes en forme de gants longs, garnis au coude de peau de mouton avec la laine, et autour de la main d'une forte courroie. On a trouve' à Herculanum un bras en bronze arme

Bibliographic information