Nouvelle grammaire Français: sur un plan très-méthodique, avec de nombreux exercices d'orthographe, de syntaxe et de ponctuation

Front Cover
Maire-Nyon, 1874 - French language - 220 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 47 - J'aurai reçu. Tu auras reçu. Il aura reçu. Nous aurons reçu. Vous aurez reçu. Ils auront reçu.
Page 44 - IMPARFAIT. Je finissais. Tu finissais. Il finissait. Nous finissions. Vous finissiez. Ils finissaient. PASSÉ DÉFINI. Je finis. Tu finis. Il finit. Nous finîmes. Vous finîtes.
Page 76 - PRÉPOSITION. 211. —La préposition est un mot invariable qui sert à exprimer les rapports que les mots ont entre eux. Entre ces mots je vais et l'eau, il peut y avoir un grand nombre de rapports, comme un rapport de tendance :je vais vers l'eau; d'intériorité :je vais dans l'eau; d'opposition : je vais contre l'eau, etc.
Page 61 - Je peux ou je puis, tu peux, il peut, nous pouvons, vous pouvez, ils peuvent.
Page 205 - Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde On a souvent besoin d'un plus petit que soi. De cette vérité deux fables feront foi ; Tant la chose en preuves abonde. Entre les pattes d'un lion Un rat sortit de terre assez à l'étourdie. Le roi des animaux, en cette occasion, Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Page 44 - J'eus fini. Tu eus fini. Il eut fini. Nous eûmes fini. Vous eûtes fini. Ils eurent fini {*). PLUS-QUE-PARFAIT.
Page 48 - J'ai rendu. Tu as rendu. Il a rendu. Nous avons rendu. Vous avez rendu. Ils ont rendu.
Page 162 - LE participe passé employé sans auxiliaire, s'accorde, comme l'adjectif, en genre et en nombre, avec le mot auquel il se rapporte : Que de remparts détruite, que de villes forcées, Que de moissons de gloire en courant amassées ! BOILEAU.
Page 139 - Louis et il, et il est évident que le verbe n'en exige qu'un : Louis posa, il posa ; un de ces sujets est donc superflu, et...
Page 204 - Le Bosphore m'a vu, par de nouveaux apprêts, Ramener la terreur du fond de ses marais, Et chassant les Romains de l'Asie étonnée, Renverser en un jour l'ouvrage d'une année. D'autres temps, d'autres soins. L'Orient accablé Ne peut plus soutenir leur effort redoublé. Il voit plus que jamais ses campagnes couvertes De Romains que la guerre enrichit de nos pertes.

Bibliographic information