Observations sur les écrits modernes

Front Cover
Chez Chaubert, 1736 - French literature
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 210 - Us loix au compas , Et la plus légere parure Eft un voile pour fes appas. Quand la verrai-je fans emblème, Sans fard , fans éclat emprunté , Conferver dans la pudeur même Une piquante nudité , Et joindre à la langueur que f aime Le fouris de la volupté.
Page 202 - Eh! que sait-on? un simple badinage Mal entendu d'une prude ou d'un sot , Peut vous jeter sur un autre rivage: Pour perdre un sage il ne faut qu'un bigot.
Page 190 - De ces grands mots , clinquant de l'Oraifon , Enflés de vent & vuides de raifon , Dont le concours difcordant & barbare N'eft qu'un vain bruit , une fotte fanfare , Et qui par force & fans choix enrollé's , Hurlent d'effroi de fe voir accouplés.
Page 195 - Là le marquis, figuré sans emblème, Fut le premier à rire de lui-même , Et le bourgeois apprit , sans nul regret , A se moquer de son propre portrait. Le sot savant , la docte extravagante , La précieuse et la prude arrogante. Le faux dévot, l'avare , le jaloux , Le médecin , le malade , enfin tous , Chez une Muse en passe-temps fertile , Vinrent chercher un passe-temps utile. Les beaux discours, les grands raisonnements, Les lieux communs et les beaux sentiments , Furent bannis de son joyeux...
Page 199 - Ou l'efprit brille aux dépens de l'efprit. Au haut des airs le vol de ma penfée Peut m'élever : mais fans le caducée De la raifon , cet eflbr ne me fert Qu'à prolonger une erreur qui me perd : Comme un courfier que le voyageur ivre , A...
Page 69 - Quelques uns s'en fervent pour la chaffe & pour le caroffe -, mais c'eft dommage de facrifier à ce^lernier ufagc un fi noble animal. M. le Duc de Newcaftle , qui donne de grands éloges au Cheval d'Efpagne , ne lui trouve qu'un défaut , qui eft d'avoir trop de mémoire ; parce qu'il s'en fert pour manier de foi-même & pour prévenir la volonté du Cavalier -, mais ce défaut...
Page 195 - II apprit d'eux l'art de les devancer. Sous ce grand homme enfin la Comédie Sut arriver, justement applaudie, A ce point fixe où l'art doit aboutir, Et dont sans risque il ne peut plus sortir. Ce fut alors que la scène féconde Devint l'école et le miroir du monde, Et que chacun , loin d'en être choqué , Fit son plaisir de s'y voir démasqué. Là le marquis, figuré sans...
Page 70 - Un attelage de chevaux napolitains bien choifis & bien dreffés à cet ufage eft fort eftimé. Les chevaux turcs ne font pas fi bien proportionnés que les barbes & les chevaux d'Efpagne. Ils ont pour la plupart l'encolure éfilée, le dos trop relevé ; ils font trop longs de corps , & avec cela ont la bouche...

Bibliographic information