Observations sur les écrits modernes

Front Cover
Chez Chaubert, 1736 - French literature
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 178 - C'est cela même , Monsieur , qui vous paroît étrange, que les Chinois ayant cultivé depuis si long-temps ce qu'on appelle sciences spéculatives , il ne se soit pas trouvé un homme qui les ait médiocrement approfondies.
Page 179 - Toute leur efpérance eft de parvenir aux premiers emplois du Tribunal des Mathématiques., dont le revenu fuffit à peine pour un modique entretien.
Page 177 - ... de cette inquiétude qu'on nomme curiosité , et qui fait avancer à si grands pas dans les sciences. Mais toujours est-il encore bien étonnant que le hasard , la variété de la nature , et les récompenses , n'aient pas fait naître chez eux quelqu'une de ces têtes extraordinaires qui frayent le chemin à toute une postérité. Vous vous étendez ensuite , Monsieur , sur l'ignorance profonde où ils...
Page 3 - Sechas , ) il s'en trouve quelques-uns qui parlent plus, correctement que les autres , ce n'eft jamais que par habitude & par imitation. Cette ignorance générale paroîc fur. tout dans ee qu'écrivent la plupart des gens du beau monde , oft il n'ya fouvent ni conftruction dans les idees,, ni luiion dans les ph raies. Les règles...
Page iv - Mon cœur s'eft engagé fur l'apparence vaine Des feux que tu feignis pour moi ; Et je veux l'en punir , en m'impofant la peine D'en aimer un autre que toi.
Page v - ... ni taire fes premiers dégoûts. Ses reproches font durs & fans voile. Il dédaigne les détours pour un fot , & les croit inu.tiles pour un homme d'efprit.
Page 181 - Encore ne fçais-je ( ajoute l'Auteur ) fi l'on ne prendroit pas » plutôt le parti d'aller fubjuguer ce Royaume, pour lui impoM fer filence & le forcer à recevoir humblement le Calendrier
Page 3 - Il faut que tous les hommes foient emploies , & pour cet effet qu'il régne une grande variété dans les Arts. La mifere vient de ce qu'il ya trop d'Artiftes en chaque genre de travail. A mefure que le rafine^ ment du Goût inventera de nouveaux fujets de volupté ou d'agrément, il diminuera le nombre des malheureux.

Bibliographic information