Octobre: skeches et chœurs parlés pour le groupe Octobre (1932-1936)

Front Cover
Gallimard, 2007 - Drama - 538 pages
0 Reviews
"C'est le moment de faire son théâtre soi-même !" écrit Prévert en 1931. La joyeuse équipe de la rue du Château a quitté domicile ; le compagnonnage surréaliste a vécu ses plus riches heures. Face à la crise et à la misère du prolétariat, contre la corruption des élites et la montée des nationalismes, le temps est à l'action militante. Et c'est sur la scène, au plus près des mouvements prolétaires et de ceux qui les soutiennent, que Prévert donne alors le meilleur de lui-même, avant que le cinéma ne l'occupe plus encore. Les cinq années qui précèdent l'avènement du Front populaire seront, pour Prévert et ses amis, celles du théâtre révolutionnaire, où la bouffonnerie est politique et la farce, féroce dénonciation. Antimilitarisme, anticléricalisme, antiparlementarisme, antifascisme... le ton est plus que radical. Mais l'imagination a sa place et souvent, à la manière poétique de Prévert, la "vie des rêves fait irruption ". Le groupe Octobre est l'une de ces troupes de théâtre amateur fédérées par le parti communiste, constituées dans le prolongement de l'agit-prop soviétique. Le groupe de Prévert, par la force de ses textes et la créativité débridée qui le caractérisent, devient vite le plus en vue du mouvement. Son originalité le conduit même jusqu'à Moscou, au printemps 1933, où la troupe jouera devant Staline - malgré les trotskistes de la bande ! - quelques pièces de son répertoire. Répertoire que Prévert, bien plus tard, reprendra partiellement dans ses recueils poétiques, à l'image de La Bataille de Fontenoy ou de La Pêche à la baleine. Ce recueil rassemble les textes de Prévert écrits pour Octobre : sketches et saynètes, chœurs parlés et chansons ; la plupart sont rares ou inédits. L'actualité des temps troublés qui les virent naître y est partout présente. C'est, au-delà du guignol et de l'épaisseur du trait, Prévert et son époque qui s'y trouvent réunis, à grand bruit. Comme écrira Antonin Artaud à propos d'Octobre, qu'il admirait beaucoup, "l'humour de Jacques Prévert signale que la vie de l'époque est malade".

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Courrier de Paris
19
Voix des spectateurs Les actualités
28
Vive la presse fragment
36
Commémoration de la Commune
52
Livrets pour Pomiès
58
Les noëls rouges
68
Fantômes
151
La Famille TuyaudePoêle ou Une famille bien unie
165
Le Réveillon tragique
299
Suivez le druide Revue bretonne
334
Le Tableau des Merveilles adapté par Jacques Prévert
388
Printemps été 1936
427
La Maison hantée
435
Le Bel Enfant
453
La Crise ou GrosDoré
462
En wagon
470

La tête sur les épaules ou Exécution en Allemagne nazie
203
Loterie nationale Actualités
210
Vie de famille
217
Le Palais des mirages
229
ne faut pas rire avec ces genslà
272
Le Gâteau de Marina Actualités
279
La Pêche à la baleine
287
Le Visiteur inattendu
480
Prolongements
501
Réceptions
512
Quelques notes biographiques sur ceux dOctobre
525
Remerciements
534
Copyright

Bibliographic information