Carmina editio (Brunckii) nova locupletior Argentorati MDCCLXXXVI

Front Cover
Nicolle, 1813 - Greek poetry - 204 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 183 - J'ouvre au pauvre morfondu, Et m'enquiers comme il se nomme. " Je te le dirai tantôt," Repartit-il ; " car il faut Qu'auparavant je m'essuie.
Page xlii - France pût avoir ses auteurs classiques aussi bien que l'Italie. Pour cela, il nous faudroit un certain nombre de livres qui fussent déclarés exempts de fautes quant au style. Quel est le tribunal qui aura droit de prononcer là-dessus, si ce n'est l'Académie?
Page 184 - Les pièces de son armure Et sa blonde chevelure, Prend un trait, un trait vainqueur, Qu'il me lance au fond du cœur : « Voilà, dit-il, pour ta peine.
Page 9 - ... sur ces mots, charitable et peu sage , Je prends d'abord pitié du suppliant. Ranimant donc mon feu prêt à s'éteindre, Ma lampe en main , j'ouvre : en effet, je vois Un jeune enfant, beau, charmant, fait à peindre, Portant un arc, des ailes, un carquois. Près du foyer aussitôt je le place ; Et remarquant qu'un froid mortel le glace , Dans une main je prends ses petits doigts ; Puis doucement, avec l'autre , j'essuie Ses blonds cheveux inondés par la pluie.
Page 184 - Je dis: Pourquoi craindre tant? Que peut-il? c'est un enfant : Ma couardise est extrême D'avoir eu le moindre effroi; Que seroit-ce si chez moi J'avois reçu Polyphème?
Page 57 - Si nous pouvions avec de l'or Prolonger nos destins rapides , Je voudrais de mes mains avides Amasser , amasser encor ; Et , quand viendrait la parque avare , Ouvrant pour elle mon trésor, Je ta renverrais au Ténare.
Page 184 - Ah! je vous connois, lui dis-je, Ingrat et cruel garçon ; Faut-il que qui vous oblige Soit traité de la façon ! Amour fit une gambade , Et le petit scélérat Me dit : Pauvre camarade, Mon arc est en bon état, Mais ton cœur est bien malade.
Page 190 - L'air que sa bouche respire, La fleur qui naît sous ses pas. Que ne suis-je l'onde pure Qui la reçoit dans son sein! Que ne suis-je la parure Qu'elle met sortant du bain Que ne suis-je cette glace; Où son minois répété Offre à nos yeux une Grâce Qui sourit à la Beauté.
Page 179 - Amorem suum jaculum in. manus modo Marti dedisse, an in Martem contorsisse et eum vulnerasse : neutra ex his sententia , sed alia inter utramque media vera est. Quippe Cupido non contorsit jaculum , sed manu tantum capiendum tradidit. At repente jaculum, ex vivo scilicet igne et aethereo fulgure constans , in Martii corpus se sponte insinua vit , et reconditum latuit.
Page xlii - ... le goût de la bonne antiquité familier à ceux qui ne sont pas en état de lire les originaux.

Bibliographic information