Oeuvres, Volume 1

Front Cover
Pougin, 1797 - Latin language
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lxxxviii - Dictionnaire encyclopédique beaucoup d'articles de lui, qui sont d'une grande utilité. Il était du nombre de ces philosophes obscurs dont Paris est plein, qui jugent sainement de tout, qui vivent entre eux dans la paix et dans la communication de la raison, ignorés des grands, et très-redoutés de ces charlatans en tout genre qui veulent dominer sur les esprits.
Page lxxxi - ... pour subsister , sans fortune , sans espérance , et presque sans ressource , il se réduisit à un genre de vie fort étroit. Ce fut alors que nous eûmes le bonheur de...
Page xciii - Le but principal de cette méthode, c'est de former l'esprit en accoutumant les jeunes gens, sans qu'ils s'en aperçoivent, à mettre de l'ordre dans leurs pensées, à sentir les rapports naturels des idées, à démêler les équivoques, et à tout rapporter à de véritables principes...
Page lx - Grèce n'existaient plus, ou presque plus, et quelquefois l'oracle se trouvait interrompu par le silence -d'un honnête prêtre qui ne voulait pas tromper le peuple. L'oracle de Delphes, dit Lucain, est demeuré muet depuis que les princes craignent l'avenir; ils ont défendu aux dieux de parler , et les dieux ont obéi.
Page lxxiii - C'est alors qu'on leur enseigne le mécanisme de la construction, en leur faisant faire l'anatomie de toutes les phrases, et en leur donnant une idée juste de toutes les parties du discours.
Page lix - Marcien, l'an 451 de l'ère vulgaire, et le paganisme enveloppa nécessairement les oracles dans sa ruine. Cette manière de finir n'a rien de surprenant ; elle était la suite naturelle de l'établissement d'un nouveau culte. Les faits miraculeux, ou plutôt qu'on veut donner pour tels, diminuent dans une fausse religion, ou à mesure qu'elle s'établit, parce qu'elle n'en a plus besoin, ou à mesure qu'elle s'affaiblit, parce qu'ils n'obtiennent plus de croyance. Le...
Page l - Assuré de la bonté de sa cause, le défenseur de Fontenelle ne craignit point de faire part de son ouvrage à quelques confrères du P. Baltus; il ne voulait par cette démarche que donner des marques de son estime à une société long-temps utile aux lettres, et qui se souvient encore aujourd'hui avec complaisance du crédit et des hommes célèbres qu'elle avait alors. Nous avons peine à nous persuader que dans une matière aussi indifférente en elle-même, cette société se soit crue blessée...
Page lxxxi - Victor , dans laquelle il élevoit, suivant sa méthode , un certain nombre de jeunes gens ; mais des circonstances imprévues le forcèrent d'y renoncer. Il voulut se charger encore de quelques éducations particulières , que son âge avancé ne lui permit pas de conserver long-temps : obligé enfin de se borner à quelques leçons qu'il...
Page lxxxv - Cependant la distance des lieux , et le peu de temps qu'il survécut à son fils , ne lui permirent de toucher qu'une petite partie de ce bien. Dans ces circonstances le comte de Lauraguais , qui a su préférer dans l'Académie des sciences le simple titre d'académicicn à celui d'honoraire , eut occasion de voir du Marsais , et
Page 258 - Ton a faites sur les sons articules, sur les lettres qui sont les signes de ces sons; sur la nature des mots, et sur les differentes manieres dont ils doivent etre ou arranges ou termines pour faire un sens.

Bibliographic information