Théâtre de la foire (t.1-4)

Front Cover
De L'Imprimerie de Leblanc, 1810 - French drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 8 - Il vient un loup affamé qui cherche de la pâture. Il va flairer le tonneau; et comme il y sent de la chair fraîche, il fait tous ses efforts pour en briser les douves. Pendant qu'il s'y prend de toutes les manières, Arlequin passe la main par le trou de la bonde, attrape la queue du loup, qui, se voyant saisi, a peur et veut prendre la fuite; mais en tirant le tonneau, sa queue demeure entre les mains d'Arlequin, et dans le moment le tonneau se partage en deux. Le loup se sauve d'un côté, et...
Page 30 - C'est donc pour répandre mon sang Qu'on m'a mis dans un si haut rang! Le sort me gardoit pour victime, C'étoit son dernier coup de lime. Mes pleurs, puisqu'on va m'immoler, Coulez, hâtez-vous de couler. Les sacrificateurs dépouillent Arlequin de son habillement de prince, et commencent à le revêtir d'un habit de victime tout parsemé de pierreries. Pendant qu'ils le déshabillent, il met la main dans la poche du grand sacrificateur, et lui dérobe sa bourse, par l'habitude qu'il a de voler;...
Page 6 - Toujours compagnes fidèles De nos chevaliers errants, Comme ces belles; Mais nous passons notre temps Beaucoup mieux qu'elles. Après la danse, les trois voleurs qui ont volé Arlequin, dressent une table sur laquelle ils tendent des peaux. Ils mettent ensuite des provisions dessus. On voit au milieu de la table le tonneau sur le piédestal. Il est posé de manière qu'on juge bien qu'il n'ya presque plus rien dedans. Ils se mettent tous à table, et ils obligent Arlequin à s'asseoir auprès d'eux;...
Page 22 - TROUPE D'ESCLAVES. Le chef des eunuques revient avec six esclaves qui dansent autour du fauteuil où le roi s'est assis en les attendant. Elles agacent toutes Arlequin d'un manière différente.
Page 20 - Trois voleurs que je vous amène. * Jugez vous-même ces brigands. Arlequin demande à les voir. Ils entrent. Il reconnaît en eux les trois fripons qui l'ont volé. Il s'écrie : Ah! gnaff, gniff, gnoff. Les voleurs le reconnaissant aussi, se jettent à ses pieds pour lui demander...
Page 236 - Empertet-les , messieurs les diables, Vous ne prendrez que votre bien. Les lutins prennent chacun un archer, et l'emportent. Ils oublient le commissaire , ce qui fait dire à Arlequin : Hé, vous oubliez mt'tisieùr le commissaire, qui vous appartient de droit.
Page 181 - O destin ! quelle puissance Ne se soumet pas à toi? Tout fléchit sous ta loi ; Tes ordres n'ont jamais trouvé de résistance.
Page 3 - LE GRAND SACRIFICATEUR. Suite du grand Sacrificateur. Troupe de Prêtresses. Troupe de Femmes du sérail. Le Chef des Eunuques. Troupe d'Officiers du palais. Un Peintre. Un Médecin. Troupe de Voleurs, avec leurs femmes. La Scène est dans l'île de Serendib ARLEQUIN ROI DE SERENDIB ACTE PREMIER Le théâtre représente une solitude où l'on voit des rochers escarpés.
Page 25 - Arlequin vole à son secours ; il l'embrasse ; elle revient. Arlequin pose ses pieds sur la table , et frappe de temps en temps avec le manche de son couteau. Il siffle même quelquefois pour faire venir les officiers. Dès qu'il les voit paraître avec leurs plats , il se lève , court au-devant d'eux , et met la main dans les sauces, prend et mange , sans songer que c'est pour lui qu'on apporte ces mets.
Page 4 - Tandis qu'il est dans cette occupation, il arrive un homme qui a une emplâtre sur l'œil et une carabine sur l'épaule. Cet homme fait plusieurs révérences à Arlequin, qui, se défiant de tant de civilités, dit à part par un écriteau: [12] Ouf!

Bibliographic information