Pages choisies

Front Cover
Larousse, 1915 - World War, 1914-1918 - 149 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 146 - Berserkers que les poètes du Nord chantent encore aujourd'hui. Alors, et ce jour, hélas, viendra, les vieilles divinités guerrières se lèveront de leurs tombeaux fabuleux, essuieront de leurs yeux la poussière séculaire ; Thor se dressera avec son marteau gigantesque et démolira les cathédrales gothiques...
Page 165 - LES HABITATIONS A BON MARCHÉ et un art nouveau pour le peuple, par Jean LAHOR. 39 gravures. Broché. 2 francs Relié toile souple 2 fr. 30 LE DESSIN DE L'ARTISAN ET DE L'OUVRIER, par CHEVRIER. Broché, o fr. 75 ; relié toile souple 1 fr.
Page 100 - J'apprends la nouvelle que Charles et Lucien sont morts dans la journée du 28 août; Eugène est blessé grièvement. Quant à Louis et à Jean ils sont morts aussi.
Page 100 - Dieu t'a donné la vie, il a le droit de te la reprendre. C'est maman qui le dit. Nous t'embrassons de tout cœur, quoique nous voudrions bien te revoir avant.
Page 100 - J'espère que tes chefs ne te refuseront pas ça, Jean avait eu la Légion d'honneur; toi, succède-le.
Page 154 - X 20), 5800 gravures, i30 tableaux encyclopédiques dont 4 en couleurs, et i20 cartes dont 7 en couleurs. Relié toile (reliure originale de GRASSET}, en trois tons 5 francs En reliure souple pleine peau 7 fr. 50 (i fr.
Page 143 - Reims, les personnes nommées ci-après ont été prises en otages par le commandement général de l'année allemande. Ces otages seront pendus à la moindre tentative de désordre. De même, la ville sera entièrement ou partiellement brûlée et les habitants pendus si une infraction quelconque est commise aux prescriptions précédentes. « Par contre, si la ville se tient absolument tranquille et calme...
Page 70 - Frœschwiller, et tout derrière eux l'arrivée odieuse des Prussiens. Nous sommes un des chemins mystérieux du monde, la route de l'esprit, le sentier de . guerre où le germanisme toujours a tenté d'assaillir la civilisation de Rome et ses héritiers. Destinée fatale, établie de toute éternité, de même que sur nos têtes, chaque automne, c'est le grand passage des oiseaux qui émi— grent.
Page 146 - Comment! il se donnait ce rôle, et il s'écriait : « Malheur et mort à ceux qui résistent à ma volonté ! Malheur et mort à ceux qui ne croient pas en ma mission ! Qu'ils périssent tous, les ennemis du peuple allemand! Dieu exige leur destruction! Il vous commande, par ma bouche, d'exécuter ma volonté ». — En effet, dis-je, c'est le langage d'un illuminé, d'un fou!
Page 146 - L'Esprit du Seigneur est descendu sur moi parce que je suis empereur des Germains. Je suis l'instrument du Très-Haut. Je suis son glaive, son représentant. Malheur et mort à tous ceux qui résisteront à ma volonté! Malheur et mort à ceux qui ne croient pas à ma mission! Malheur et mort aux lâches! Qu'ils périssent tous les ennemis du peuple allemand! Dieu exige leur destruction, Dieu qui, par ma bouche, vous commande d'exécuter sa volonté.

Bibliographic information