Pantéleïa ; Sérénades ; Pagode

Front Cover
P. Ollendorff, 1885 - 80 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 38 - Le matin riait, ingénu; Tu m'as dit : Viens ! Je suis venu. Un peu plus tard, tu m'as dit : Chante ! J'ai chanté ta grâce méchante. Mais vint la nuit, la nuit d'été ; Tu m'as dit : Pars ! Je suis resté.
Page 58 - Hélas 1 toute la vie et toute la beauté Gisent sous l'onde morne où le vent se lamente. Les vastes cieux, Indra, que baignait la clarté Des étoiles, ont fui dans la tempête noire Comme un pavillon d'or par la bise emporté. Le Çwarga lumineux aux escaliers d'ivoire N'est plus. Les seuils de jaspe et les chars de cristal Sont brisés. 0 vainqueur, qu'as-tu fait de ta gloire...
Page 33 - ... Et l'œil, en pénétrant les voiles Où resplendit leur nimbe ardent, S'imagine voir des étoiles Qui sont des femmes, cependant. On n'imagine rien de plus plat. Je fais grâce au lecteur du Soleil de Minuit, pesant pastiche de Leconte de Lisle. Suivent deux pièces des Sérénades. Citons encore : Elle marche d'un pas distrait, Légèrement, comme une oiselle ; Elle a l'air d'un lis qui serait Une rose ; je n'aime qu'elle. Elle a des goûts séditieux En fait de vers et de toilettes ; Je n'aime...
Page 76 - D'une Apçara Demi-nue, en délire, Ouvrant, noir de collyre, Le lotus de ses yeux Fallacieux, Et, selon la cadence De l'onduleuse danse Qui fait tinter sans...

Bibliographic information