Papa, comédie en trois actes...

Front Cover
L'Illustration, 1911 - 1 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 5 - Fiefs, qui cachent souvent une très profonde philosophie sous leurs propos légers, font dire quelque part à l'un de leurs personnages : « 11 faut être contents... il faut être bons amis avec la vie. Elle n'est pas si méchante qu'on dit. 11 ya du vilain temps, bien sûr; mais il ya des éclaircies, c'est à ce moment-là qu'il faut aller se promener. Seulement la plupart des gens ont la manie de sortir quand il pleut, alors ils se mouillent, c'est de leur faute. Chaque chose a son temps, chaque...
Page 5 - ... dit. 11 ya du vilain temps, bien sûr; mais il ya des éclaircies, c'est à ce moment-là qu'il faut aller se promener. Seulement la plupart des gens ont la manie de sortir quand il pleut, alors ils se mouillent, c'est de leur faute. Chaque chose a son temps, chaque homme a sa place, on doit faucher le foin quand il est haut, le blé quand il est mûr et accoster le bonheur quand il passe par là... Il passe toujours. » Sous sa forme légère et jolie, cette philosophie ne vous plaît-elle pas...
Page 8 - LARZAC. — Pour qui me prenez-vous? Je suis très moral, comme la plupart des débauchés. Si j'ai arrêté la décision dont je viens de vous faire part, c'est qu'il vient de se produire dans ma vie un fait considérable. LE CURÍ.
Page 26 - D'abord, elle s'étira, se cambra, puis se regarda dans la source voisine, et, sans transition, elle dit à Adam: « Alais, mon ami, je n'ai rien à me mettre! » Voilà comment la mode fut créée cinq minutes après la femme.
Page 27 - Pourquoi ne m'appelles-tu pas papa? JEAN. — Mais... LARZAC. — Tu ne m'as jamais donné ce nom-lù ! JEAN.
Page 13 - Je suis heureux comme un roi qui viendrait de perdre sa couronne. (Cavaillet et de Flers, Papa II, 4.) — II zigzaguait en courant, tel un gamin qui aurait trop bu.
Page 22 - ... robe verte avec beaucoup de fourrures très chères. Vous savez, il ya des méchantes gens à Paris qui vous envoient des catalogues.
Page 8 - Lequel? LARZAC. — Je dételle. LE CURÉ, sans comprendre. — Vous dételez? LARZAC. — Oui, monsieur le curé. Je renonce aux femmes, à toutes les femmes, d'une façon irrémédiable, définitive. LE CURÉ.

Bibliographic information