Paris qui roule

Front Cover
G. Chamerot, 1889 - Paris (France) - 330 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - En font pleuvoir l'ardoise et la tuile à foison Là , sur une charrette une poutre branlante Vient menaçant de loin la foule qu'elle augmente; Six chevaux attelés à ce fardeau pesant Ont peine à l'émouvoir sur le pavé glissant. D'un carrosse en tournant il accroche...
Page 75 - Les cochers sont si brutaux, ils ont la voix si enrouée, si effroyable, et le claquement continuel de leurs fouets augmente le bruit d'une manière si horrible, qu'il semble que toutes les furies soient en mouvement pour faire de Paris un enfer.
Page 50 - Givry avait obtenu des lettres patentes qui lui accordaient « la faculté de faire établir dans les carrefours, lieux publics et commodes de la ville et faubourgs de Paris, tel nombre de carrosses, calèches et chariots attelés de deux chevaux chacun, qu'il...
Page 245 - Ville auguste, cerveau du monde, orgueil de l'homme, Ruche immortelle des esprits, Phare allumé dans l'ombre où sont Athène et Rome, Astre des nations, Paris! O...
Page 74 - Bruit des Carrosses de louage. Quand le précepteur de Néron écrivit de la tranquillité de sa vie, je crois qu'il en prit le sujet sur les carrosses de louage de son temps, en oposanl le repos au bruit continuel qu'ils faisoient à Rome.
Page 2 - Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier rayon ; Et le char vaporeux de la reine des ombres Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon.
Page 49 - Trimouille étoit à son sermon incognito : il parloit de l'Enfant prodigue ; il se mit à lui faire un train tout semblable à celui de la duchesse : « II avoit, dit-il , six beaux » chevaux gris pommelés , un beau carrosse de ve...
Page 73 - Je ronflerais mon soûl la grasse matinée , Et je m'enivrerais le long de la journée : Je ferais mon chemin ; j'aurais un bon emploi ; Je serais dans la suite un conseiller du roi , Rat-de-cave ou commis ; et que sait-on?
Page 71 - II n'ya rien de nouveau , lui dit Mandrin, que des cabriolets ; c'est le goût à la mode , c'est la fureur de tout Paris. — Hé ! reprit Proserpine , comment sont faits ces cabriolets? — Madame, continua Mandrin, c'est une voiture légère qui n'a que deux roues et un cheval. On y est à découvert; le maître fait les fonctions de cocher; mais il faut qu'il ait le chapeau à l'écuyère, c'est-à-dire une...

Bibliographic information