Parler scout en réunion: analyse du style communicatif d'un groupe de jeunes

Front Cover
Peter Lang, 2009 - Foreign Language Study - 271 pages
0 Reviews
Ce travail r sulte d’une recherche de terrain : pendant deux ans, l’auteur a suivi une patrouille de scouts en participant leurs activit s, notamment aux r unions de patrouille qu’elle a enregistr es et transcrites. C’est sur ce corpus que s’appuient les analyses linguistiques. Le but g n ral de cette recherche consiste d crire le style communicatif du groupe tel qu’il s’exprime au cours des r unions scoutes. Cette approche, qui montre l’interd pendance entre la r alit sociale et les fa ons d’interagir, exige une analyse linguistique int grale qui tienne compte de tous les ph nom nes langagiers. Trois aspects principaux guident l’analyse. Premi rement, l’ tude montre comment les gar ons expriment leur identit de groupe et comment l’influence du mouvement scout laisse des traces dans leur parler. Deuxi mement, l’analyse met en vidence les activit s discursives propres au type d’interaction. Troisi mement, la question du style communicatif est approfondie travers l’analyse de quatre profils interactionnels. Le travail se termine par un bilan sur le style en proposant un portrait sociolinguistique du parler scout.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Le corpus
69
Lidentité de groupe
79
Linfluence du contexte social sur les interactions
101
Lexemple de la hiérarchie 1
111
Formes linguistiques récurrentes
133
La structure de lénonce
139
Faire une proposition
148
Persuader
154
Conclusion
176
Le nouvel adhèrent 170
198
Le chefidéologue
215
Bilan sur le style
242
Conclusion
250
Bibliographie
256
Index
269
Copyright

Imposer des pompes
170

Common terms and phrases

About the author (2009)

L’auteur : Ellen R tterink est enseignant-chercheur au Romanisches Seminar de l’universit Heidelberg. De 2002 2005, elle a v cu Lyon o elle a travaill comme lectrice l’Ecole Normale Sup rieure – Lettres et Sciences Humaines. C’est pendant ce s jour que la base de donn es qui constitue le corpus a t recueillie et que l’id e de ce travail est n e.

Bibliographic information