Parnassos: syngramma periodikon kata mēna ekdidomenon, Volume 16

Front Cover
ek tou typographeiou Parnassou, 1893
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 116 - Hélas! que j'en ai vu mourir de jeunes filles! C'est le destin. Il faut une proie au trépas. Il faut que l'herbe tombe au tranchant des faucilles, II faut que dans le bal les folâtres quadrilles Foulent des rosés sous leurs pas. Il faut que l'eau s'épuise à courir...
Page 115 - II faut qu'avril jaloux brûle de ses gelées Le beau pommier, trop fier de ses fleurs étoilées, Neige odorante du printemps. Oui, c'est la vie. Après le jour, la nuit livide', Après tout, le réveil, infernal ou divin.
Page 928 - Histoire critique de la créance et des coutumes des nations du Levant, par le sieur de Moni, Amsterdam, 1684, sous la rubrique de Mons et de Francfort, 1692 et 1711.
Page 928 - Histoire critique des dogmes, des controverses, des coutumes et des cérémonies des chrétiens orientaux, par Richard Simon,...
Page 112 - Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs. Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie, Comme un alcyon sur les mers. Oh! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées! Jouissez du matin, jouissez du printemps; Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ; Ne les effeuillez pas plus vite que le temps.
Page 304 - ... bisogno se potesse defender, et potrassi etiam dar il cargo di tal fortification al prefacto Rocholer, homo sufficiente et ingegnioso in tal professione, la qual cosa Vostra Serenita habbi a core. 35 Tutte le biave et altro che su quella insula se racogliono pagano la decima alla Serenita Va, et deli gottoni et uve passe che da poco tempo in qua in ditta insula se seminano et piantano in bona quantità, non pagano decima alcuna ; pero è ben conveniente, che...
Page 747 - О beaux cieux, doux climat, ô bords de l'Ionie ! Je ne vous verrai plus, car sur le sol des Dieux Je ne puis voir sévir le Turcoman odieux. Ou si jamais je viens pour y passer une heure, Je serai comme un homme, hélas ! qui passe et pleure.
Page 150 - Isthmus heimischg ewesen sei. Alle vorliegenden Zeugnisse aus dem 18 und 17 Jahrhundert beschränken sich auf die Versicherung, die Korinthe sei dort nicht mehr zu finden, sie msüse aber ehemals dort gewachsen sein.
Page 150 - Bereiches zu suchen ist, in welchem sie noch heute mit Erfolg angebaut wird, in der Landschaft Achaja XT},. *. T« (¿c£pi Toüis yvwffTa xijjüfv eyypacp* ¡¿apTupsüci те EVXVTÍOV, 8r¡\y.
Page 852 - II est des gens petits, plus petits qu'une mouche, Mais que leur place fait paraître des géants.

Bibliographic information