Pastels

Front Cover
A. Lemerre, 1889 - 330 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 258 - ... à ces mille grains invisibles qui peuvent lever, pour le bien ou le mal, —comme avait dit le général, — Je pensais que c'est une chose bien grave que d'avoir des fils et des filles, et que beaucoup la prennent, cette chose bien grave, bien légèrement.
Page 245 - ... muscles d'acier me raconter avec une voix qui s'adoucit, s'adoucit toujours, un de ces chagrins d'enfance qui sont comme ces blessures que l'on se fait au front ou aux joues en tombant, tout petit, sur un escalier. C'est vrai cependant que l'on en porte la cicatrice jusqu'à la fin. — « Savez-vous, » commença-t-il, « que j'ai grandi, moi qui vous parle, comme un de ces mauvais galopins que nous quittons, pour qui l'on dépense deux ou trois fois la paie d'un colonel, et qui ont là, pour...
Page 25 - J'en appelle a de plus sages. Qui n'eût été heureux d'être interpellé ainsi par une créature du plus caressant aspect ? Gladys est grande. Ses bras nus, — elle portait sur le droit et tout près de l'épaule un nœud de velours noir, — sont d'un admirable modelé. Sa taille est fine sans être trop mince, son corsage laisse deviner un buste de jeune fille, quoiqu'elle soit toute voisine de sa trentième année; comme à la manière dont sa robe tombe, sans tournure, on reconnaît la femme...
Page 203 - J'avais, à cette époque, l'imagination frappée. Un voyage en Allemagne m'avait donné la certitude anticipée de nos désastres. Je croyais, en outre, aux pressentiments, et, à cause d'un rêve où je m'étais vu blessé, je me jugeais destiné à mourir dans la campagne,.. J'avais donc en moi un fond de mélancolie mêlé à cet attendrissement singulier dont je te parlais.
Page 243 - ... she wants to be with him. The importance of the adolescent years in the training of the child is shown by the story of Lucie. A general who relates to Bourget a tragic episode of his life, says of this period in a child's growth: "Ces impressions et 29.
Page 86 - The makeup of most of Bourget' s characters in his short stories and his novels is based on that theory. François Vernantes of Madame Bressuire is clearly aware of the multiple phases of his nature: Aussi, pendant ces quinze années qui ont suivi la vingtième que d'êtres différents J'ai connus en moi.' Il ya eu, dans ce moi ondoyant et multiple, un homme qui aimait les créatures, les filles hardiment Jolies et impudemment gaies, avec le tapage d'une Jolie demeurée populaire au milieu d'un luxe...
Page 134 - Pour te sentir à moi je fais un peu le maître, Et je te gronde avec amour; Mais j'essuie aussitôt les pleurs que j'ai fait naître, Implorant ma grâce à mon tour. Tu t'assiéras, l'été, bien loin, dans la campagne, En robe claire, au bord de l'eau. Qu'il est bon d'emporter sa nouvelle compagne Tout seul dans un pays nouveau...
Page 80 - C'est une des singularités de ma mémoire que je me souvienne du texte des paroles moins que de leur accent et de cet accent moins que de la nuance d'âme que j'ai cru deviner par derrière, comme je me souviens de la couleur des yeux moins que de leur regard, et de la ligne d'une bouche moins que de son sourire.
Page 275 - C'est toujours la même chose, on se lève, on s'habille, on mange, on joue, on se couche, et puis c'est toujours à recommencer... Mais quand on est mort.... » — Quand on est mort, on est un squelette, » lui disje, finissant la phrase sur laquelle elle restait. — Non, » dit-elle,
Page 126 - Ceux qui sont jaloux du passé d'une femme prouvent qu'ils ne connaissent pas le fond même de la nature féminine, — cette sincérité dans la succession mobile des plaisirs et des peines, grâce à laquelle une femme peut dire sans mensonge à son dixième amant : « Je n'ai jamais aimé que toi. » Oui, sans mensonge, car elle n'a jamais aimé comme cela.

Bibliographic information