Pausanias ou voyage historique de la Grèce, Volume 3

Front Cover
1733
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 198 - J'ai vu encore à Egire une petite chapelle où il ya une Fortune qui tient une corne d'abondance à la main , & auprès eft l'Amour avec des aîles, apparemment pour donner à entendre qu'en amour la fortune fait plus que la beauté.
Page 265 - Alphée; après les avoir nouez à la manière des jeunes filles il prit un habit de femme & alla voir Daphné, il fe préfenta à elle fous le nom de la fille...
Page 265 - Ceux qui mêlent les amours d'Apollon avec cette avanture ajoutent que le dieu piqué de voir Leucippe plus heureux que lui, infpira à Daphné & à fes compagnes l'envie de fe baigner dans le Ladon ; que Leucippe fut contraint de quitter fes habits comme les autres, & qu'ayant été reconnu pour ce qu'il étoit, il fut tué à coups de flèches ou de poignard.
Page 238 - Lacédémoniens de leur côté étendirent leur phalange afin de faire front de toutes parts. Agis fe mit au centre, couvert de ce qu'il y avoit de plus brave & -de plus déterminé dans fes troupes. Dès le commencement du combat Aratus , fuivant qu'il en étoit convenu avec les Arcadiens , fie femhlant de lâcher pied , comme ne pouvant foutenir la première furie de l'ennemi.
Page 75 - Comme ils étoient fur le peint de livrer bataille , une femme fe préfenta aux chefs de l'armée, portant entre fes bras un enfant à la mamelle , & leur dit qu'elle avoit été avertie en fonge que cet enfant combattroit pour eux. Les Généraux Eléens crurent que l'avis n'étoit pas à négliger ; ils mirent cet enfant à la tête de l'armée &c l'expoférent tout nud.
Page 354 - Néméens , où des joueurs de Cithare difputoient le prix de la mufique, Pylade de Megalopolis un des plus habiles en cet art, & qui avoit déjà remporté le prix aux jeux Pythiques , fe mit à chanter un cantique de Timothée de Milet , intitulé les Portes, & qui commençoit par ce vers : Héros , qui rends aux Grecs l'aimable liberté.
Page 20 - Hercule, qui abattit à fes pieis le lion de Némée. Autre preuve de fa force , ou pour mieux dire autre prodige. Etant un jour au milieu d un troupeau de vaches , il prit un fort taureau par un de fes pieds de derrière , & le tint fi bien , que quelqu'efforts que fit cet animal dans fa fougue & fa colère , il ne put jamais fe tirei des mains de Polydamas , qu'en lui laiflant la corne du pied, par lequel il le tenoir.
Page 296 - ... maine en toutes fes parties. » Les Syriens , ayant confulté » l'Oracle d'Apollon à Claros » pour fçavoir ce que c'étoit » que ce corps , il leur fut » répondu que c'étoit Oronte » Indien de nation. En effet...
Page 153 - ... & crut remédier à tout, enfaifant ce que Miltiade & les Athéniens avoient fait dans la conjoncture du combat de Marathon. Il donna la liberté aux efclaves, en enrôla la plus grande partie, fit prendre les armes à tout ce qu'il y avoit de gens capables de les porter , foit en Achaïe, foit en Arcadie , & mit fur pied une armée de vingt mille hommes , parmi lefquels on comptoit plus de fix mille chevaux ; mais il manqua de prudence en tout le refte ; car quoiqu'il eût devant les yeux le...
Page 176 - Çacchus , & que pour la faire ceffer il falloit que Coréfus immolât à fon autel Callirhoé , ou quelqu'un qui voudroit mourir pour elle. Cette jeune perfonne n'ayant trouvé ni parent, ni ami qui l'aimât...

Bibliographic information