Picasso picaro picador: portrait de l'artiste en surmâle

Front Cover
Presses universitaires de France, 1998 - Art - 85 pages
Que les historiens et les critiques d'art veuillent bien me le pardonner : dans cet opuscule où il est largement tenu compte des éblouissants " écrits poétiques " de Picasso, le nom propre du peintre ne s'applique pas tant à un individu socialement et historiquement identifiable qu'à une certaine manière de désirer. Plus exactement, ce à quoi " Picasso " renvoie n'est autre que le désir éperdu de créer, tel qu'il s'impose généralement à l'artiste de génie. C'est en m'inscrivant dans cette perspective emblématique que j'ai voulu montrer comment, à l'instar du fameux héros d'Alfred Jarry, André Marcueil dit " Le Surmâle ", Picasso se sera résolu à rendre " picaresque " l'art du siècle à bout de pique. On doit à Jarry, que Picasso admirait par-dessus tout, un texte qui pourrait d'ailleurs servir parfaitement d'épigraphe à cette sorte de " portrait imaginaire " qu'est Picasso picaro picador : " Un cerveau vraiment original fonctionne exactement comme l'estomac de l'autruche : tout lui est bon, il pulvérise les cailloux et tord des morceaux de fer. Qu'on ne confonde point ce phénomène avec la faculté d'assimilation, qui est d'une autre nature. Une personnalité ne s'assimile rien du tout, elle déforme ; mieux, elle transmute, dans le sens ascendant de la hiérarchie des métaux. Mise en présence de l'insurpassable - du chef-d'œuvre -, il ne se produit pas imitation, mais transformation ". P.A.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Section 1
1
Section 2
3
Section 3
27
Copyright

2 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information