Pierre Bourdieu, sociologue

Front Cover
Fayard, Oct 13, 2004 - Literary Criticism - 484 pages
0 Reviews
Pierre Bourdieu est sans doute le sociologue français le plus lu depuis un demi-siècle, tant en France qu’à l’étranger.

Emanant de spécialistes de son œuvre, les contributions réunies dans ce volume en évoquent la genèse, depuis le Béarn natal, la rue d’Ulm et le premier poste d’enseignant en Algérie, puis l’évolution, avec le passage de la philosophie à l’ethnologie et à la sociologie.

Comment ont été forgés les grands concepts, comme habitus ou champ ? De quelle manière s’inscrivent-ils dans la tradition intellectuelle et dans les problématiques de l’époque qui les a vus naître ? Comment ont-ils contribué à renouveler les connaissances dans le domaine de l’éducation, des études littéraires, du droit, de la science, des rapports entre les sexes, et quel a été l’impact de l’entreprise de dévoilement des mécanismes, des rapports de forces, des déterminations qui les constituent ? Quelle relation l’œuvre de Bourdieu entretient-elle avec sa discipline de formation, la philosophie ?

L’entreprise scientifique de Pierre Bourdieu a eu un impact politique. Ses engagements, qu’il concevait dans la continuité de son travail de sociologue, font de lui un intellectuel critique à part. Témoin l’écho public de ses combats et la réaction médiatique qu’ils ont suscitée. De cela aussi, ce volume rend compte.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2004)

Louis Pinto est directeur de recherches au CNRS et a notamment publié Les Neveux de Zarathoustra : la réception de Nietzsche en France (Seuil, 1995) et Pierre Bourdieu et la théorie du monde social (Albin Michel, 1998).

Gisèle Sapiro est directrice de recherche au CNRS (Centre de sociologie européenne) et enseigne à l’École des hautes études en sciences sociales. Auteure de La Guerre des écrivains, 1940-1953 (Fayard, 1999), elle est spécialiste de sociologie de la littérature, de la traduction et des intellectuels. Gisèle a co-dirigé ou dirigé deux ouvrages collectifs : Pour une histoire des sciences sociales (Fayard, 2004) et Pierre Bourdieu, sociologue (Fayard, 2004), ainsi que des numéros de revues sur : « la traduction et la circulation internationale des idées » (Actes de la recherche en sciences sociales no144 et 145, 2002), « Le réalisme socialiste en France » (Sociétés et représentations no15, 2002), « L’organisation des professions intellectuelles » (Mouvement Social no214, 2006), et « La vocation artistique » (Actes de la recherche en sciences sociales no168, 2007). Gisèle Sapiro a par ailleurs dirigé un rapport de recherche sur « La traduction comme vecteur des échanges culturels internationaux ».

Patrick Champagne est membre du Centre de sociologie européenne de l'EHESS, chargé de recherches à l'INRA et enseignant à Paris-I. Il est notamment l'auteur de Faire l'opinion, le nouveau jeu politique (Minuit, 1990).

Marie-Christine Rivière est assistante ingénieur CNRS, membre du Centre de sociologie européenne et secrétaire de rédaction de la revue Actes de la recherche en science sociale.

Bibliographic information