Carrier à Nantes: précis de la conduite patriotique et révolutionnaire des citoyens de Nantes en réponse aux inculpations de Carrier, Robespierre & Jullien

Front Cover
Vier, 1885 - France - 149 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 49 - Angers, i5 pluviôse. Au reçu de ma lettre , mon cher papa , vole , je t'en prie, chez Robespierre avec les braves patriotes de Nantes que je t'adresse; il faut sauver leur commune et la France ; il faut étouffer la Vendée qui renaît ; il faut rappeler Carrier qui tue la liberté.
Page 55 - Il a, par un acte inoui , fermé pendant trois jours les séances d'une société montagnarde. Il a chargé un secrétaire insolent de recevoir les députations de la société populaire. Enfin il a fait arrêter de nuit, comparaître devant lui , et il a maltraité de...
Page 54 - Celui-ci est invisible pour les rorps constitués, les membres du club et tous les patriotes. Il se fait dire malade et à la campagne, afin de se soustraire aux occupations que réclament les circonstances et nul n'est dupe de ce mensonge. On le sait bien portant et en ville; on sait qu'il est dans un sérail, entouré d'insolentes sultanes et...
Page 53 - L'embarcation de la Loire, embarrassée, n'a pas permis de faire venir des subsistances pour remplacer celles qu'absorbaient nos armées ; et la commune est en proie à la plus horrible disette.
Page 80 - II ya lieu de croire que mes observations, tout honnêtes qu'elles étaient, devenaient pour Carrier une espèce de censure de sa conduite, puisque je le vis s'emporter, tomber en quelque sorte dans des agitations convulsives , portées à un tel point , que j'aurais tremblé, je l'avoue de bonne foi, si nous eussions encore été à Nantes. Carrier, dans cet accès de fureur, disait que le Comité révolutionnaire et la commission étaient des scélérats; que Lambertye et Itobin étaient les deux...
Page 57 - L'exemple du secrétaire de Carrier, qui reçoit, avec la hauteur d'un ci-devant valet de ci-devant ministre , les députations d'une société populaire, et les exemples multipliés, qu'il serait trop long de rapporter ici, de maints secrétaires que j'ai vus, me font croire très-utile d'interdire à ces messieurs de prendre un caractère public, et de signer les arrêtés des représentans du peuple : ils ne s'identifieront plus avec la représentation nationale, et ne pourront plus la compromettre.
Page 53 - ... horrible disette. On dit que la Vendée, n'est plus, et Charette , à quatre lieues de Nantes, tient en échec les bataillons de la république qu'on lui envoie les uns après les autres, comme dans le dessein de les sacrifier. On ne dissimule pas qu'on veut éterniser la guerre. Nous la finirons quand nous voudrons , disent les généraux ; et cependant elle ne finit pas. Quand...
Page 57 - Rapport fait au nom de la commission chargée de l'examen des papiers trouvés chez Robespierre et ses complices, par EB Courtois, député du département de l'Aube, dans la séance du 16 nivôse an III...
Page 55 - ... se plaignaient qu'il y eût un intermédiaire entre le représentant du peuple et le club , organe du peuple, ou qui, dans l'énergique élan de la franchise républicaine, demandaient que Carrier fût rayé de la société, s'il ne fraternisait plus avec elle : j'ai moi-même été le témoin de ces faits.
Page 79 - Lambertye, de leur fermer la bouche et de mettre fin à leur diffamation. Enfin, je dis à Carrier que la commission n'a jamais pu se persuader qu'un représentant du peuple français ait donné des ordres indignes du caractère dont il était revêtu.

Bibliographic information