Principes de phonétique expérimentale, Volume 1

Front Cover
H. Welter, 1901 - Phonetics - 1252 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 533 - O toi qui vois la honte où je suis descendue, Implacable Vénus, suis-je assez confondue ! Tu ne saurais plus loin pousser ta cruauté. Ton triomphe est parfait ; tous tes traits ont porté. Cruelle, si tu veux une gloire nouvelle, Attaque un ennemi qui te soit plus rebelle. Hippolyte te fuit ; et, bravant ton courroux...
Page 255 - ... vocaux n'est point possible. 5° Le crico-thyroïdien est le seul muscle tenseur des cordes vocales. 6° Le thyro-aryténoïdien interne a deux effets quand il se contracte...
Page 18 - ... 1° Des sons simples, comme ceux des diapasons associés à des tuyaux résonnants, ceux des grands tuyaux bouchés de l'orgue, présentent beaucoup de douceur, de charme, n'ont aucune dureté, mais ils manquent d'énergie et sont sourds dans les régions graves. 2° Les sons accompagnés d'une série d'harmoniques graves de moyenne intensité, jusqu'au sixième environ, sont pleins et d'un bon emploi en musique. Comparés aux sons simples, ils ont quelque chose de plus riche, de plus fourni,...
Page 44 - Mais, je dois me hâter de le reconnaître, même formée par tous ces moyens, l'oreille ne peut suffire à nous renseigner sur tout ce qu'il nous importe de savoir. Elle n'entend pas tout, et nous ne pouvons pas assigner une valeur à tout ce qu'elle entend. C'est...
Page 48 - Ils mesurent les infiniment petits du temps; les mouvements les plus rapides et les plus faibles, les moindres variations des forces ne peuvent leur échapper. Ils pénètrent l'intime fonction des organes où la vie semble se traduire par une incessante mobilité i»1.
Page 610 - une consonne qui se mouille est une consonne dont le point d'articulation tend à se porter vers le centre de la voûte palatine ». Le [x] serait donc « mouillé
Page 631 - Il serait très facile de définir la voyelle et la consonne si le type de l'une était simplement l'a, et celui de l'autre, le b; mais la distinction, qui nous apparaît très nette aux deux bouts de la série, tend à s'effacer dans la...
Page 199 - ... du mouvement vibratoire considéré. Un mouvement vibratoire donné, régulier et périodique, ne peut être décomposé que d'une seule manière, en un nombre déterminé de vibrations pendulaires. » Considérant la vibration en fonction de l'audition, la loi suivante de Ohm définit que « l'oreille n'a la sensation d'un son simple...
Page 186 - ... qui se rapprochait d'une quand la différence de phase était zéro, et d'un a quand elle était - 2. . Sur la composition même des sons musicaux, M. Kœnig a mis en lumière deux faits qui corrigent ce que la théorie de Helmholtz semblerait avoir de trop absolu. Il a démontré : d'abord, que les corps sonores produisent des sons partiels voisins des harmoniques plutôt que des harmoniques véritables'; puis, que l'oreille accepte comme vrais..
Page 44 - C'est à ce point qu'il devient nécessaire de recourir ft des moyens d'investigation plus en rapport avec les besoins de notre esprit. Bien plus : les appréciations fondées sur les sensations purement acoustiques ont toujours quelque chose de relatif qui dépend de la qualité de l'oreille et des habitudes de celui qui les lapin DInan St-Carné Meillac Corseul Quessoy Moncontour PlénéeJugon Cesson lapé y — / î II àn h l utilise.

Bibliographic information