Psychologie du vieillissement: Une perspective cognitive

Couverture
De Boeck Supérieur, 19 sept. 2005 - 472 pages
1 Commentaire

Une méthodologie vraiment progressive pour une matière de plus en plus incontournable dans le cursus de psycho

- Un état des lieux exhaustif :

  • Les grandes questions et connaissances actuelles
  • Les résultats des derniers travaux de laboratoire (études longitudinales et transversales)
  • Pour la 1re fois dans un manuel francophone : les principaux facteurs modérateurs du vieillissement (niveau de scolarité, condition physique, activité professionnelle, etc.) et les principales pistes thérapeutiques à mettre en œuvre

- L’impact du vieillissement sur les fonctions cognitives :

  • Attention – mémoire - résolution de problèmes : méthodes et paradigmes d’étude des effets du vieillissement
  • Bilan des éléments qui se dégradent ou se maintiennent intacts dans la cognition
  • Perspectives ouvertes par la recherche

- Un appareil pédagogique spécialement conçu pour l’étudiant :

  • Dans chaque chapitre :
    o        Un sommaire introductif (« Dans ce chapitre, vous allez… »)
    o        Nombreux schémas, graphiques, etc.
    o        Un résumé
    o        Des questions pour mieux retenir et mieux réfléchir
    o        Des lectures pour aller plus loin
    o        Mots/Notions-clés
  • En fin d’ouvrage :
    o        Glossaire (+ de 160 définitions)
    o        Index général
    o        Webographie (+ 65 sites renseignés)

Cet ouvrage constitue un véritable état des lieux des connaissances actuelles en matière de vieillissement cognitif : il dresse un bilan sur ce que les psychologues savent au sujet des effets de l’âge sur la cognition humaine.

Le manuel se divise en deux parties : dans la première, les auteurs décrivent l’impact du vieillissement sur toutes les grandes fonctions cognitives (l’attention, la mémoire, la résolution de problèmes) et détaillent les mécanismes qui subissent les effets délétères de l’âge, ceux qui sont épargnés par le vieillissement et ceux dont le fonctionnement s’améliore au cours de la vie adulte ; la seconde partie qui porte sur les facteurs contribuant à modérer l’action de l’âge sur le déclin des capacités intellectuelles (la scolarité, le style de vie, etc.) présente les recherches sur les capacités d'apprentissage des personnes âgées ainsi que les résultats d’études longitudinales, transversales et longitudinales-transverses (ou séquentielles) ayant montré qu’il existe des modérateurs du vieillissement cognitif.

Ce manuel est principalement destiné aux étudiants en psychologie, médecine et psychiatrie, ainsi qu'aux différents praticiens des professions sociales et paramédicales travaillant avec un public plus âgé (neuropsychologues, assistants sociaux, kinésithérapeutes, ergonomes, ergothérapeutes, infirmiers). D'un accès aisé et progressif, il sera également lu avec intérêt par le grand public directement concerné.

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Nous vendons ce livre
Contactez moi !

Table des matières

GLOSSAIRE
397
BIBLIOGRAPHIE
413
WEBOGRAPHIE
445
INDEX
455
TABLE DES MATIÈRES
465
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Références à ce livre

Tous les résultats Google Recherche de Livres »

À propos de l'auteur (2005)

a travaillé pendant quatre ans aux États-Unis à l’Université de Carnegie Mellon et à l’Université de Princeton. Professeur de Psychologie à l’Université de Provence et membre de l’Institut Universitaire de France, il conduit ses recherches dans un laboratoire CNRS. C'est un spécialiste de Psychologie Cognitive et de Psychologie du développement et du vieillissement.

Louis BHERER est diplômé en psychologie cognitive (Université de Laval – Canada) et docteur en neuropsychologie (Université de Montréal). Il a travaillé pendant deux ans au Beckman Institute for Advanced Science and Technology (University of Illinois, USA) où il a conduit des recherches en neurosciences cognitives du vieillissement. Professeur de psychologie à l’Université du Québec à Montréal et chercheur au centre de recherche de l’Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal, il mène aujourd’hui des recherches sur les modérateurs du déclin cognitif associé à l’âge et sur l’effet de l’entraînement cognitif sur le vieillissement cognitif.

Informations bibliographiques