Quels pères ? Quels fils ?

Front Cover
Fayard, May 1, 1992 - Literary Criticism - 400 pages
0 Reviews
De 1965 à 1985, l'Europe a vécu les vingt glorieuses de la libération sexuelle, de la libération de la femme, de la libération de l'individu. Nous avons bouleversé nos moeurs, modifié nos lois et enterré le patriarcat sans fanfare et sans regrets.

Voici qu'aujourd'hui, en France, 2 000 000 d'enfants sont séparés de leur père. 600 000 ne le voient plus ou ne le connaissent pas. Même chose dans les pays voisins. Quand les couples se défont, c'est le père qui est éjecté. Quel est le rôle du père aujourd'hui? Un parent de second rang? Doit-il être un " nouveau père ", un double de la mère? Il n'a pas les mêmes droits que la mère. Célibataire, il n'a aucun droit sur l'enfant qu'il a reconnu _ mais il doit payer. Divorcé, même sans torts, il a très peu de droits _ mais il doit payer. Les pères qui se sentent lésés, les pères qui souffrent, qui les écoute?

Un père, au fond, à quoi cela sert-il? Les enfants ne peuvent-ils s'en passer? Quels effets ont sur eux l'absence de père ou l'absence du père? Que savent, là-dessus, psychologues et sociologues? Pourquoi les divorces sont-ils massivement demandés par les femmes? Les pères en sortent défaits, douloureux, humiliés. Doit-on en incriminer la loi, les juges ou les préjugés anti-pères? Ne peut-on changer et la loi, et l'après-divorce?

Depuis peu, le test de Jeffreys permet à tout homme d'être sûr à 100% qu'il est ou n'est pas le père d'un enfant. Enfin! le voile dont la Nature avait recouvert la paternité est levé! A cette nouvelle, les hommes ont-ils chanté victoire? Pas du tout! Ils ont si peur de la vérité qu'ils se sont effrayés de rumeurs...

Heureusement, après ce long et passionnant inventaire des infortunes des pères de la fin du XXe siècle, Evelyne Sullerot donne la parole aux fils de 15-18 ans, qui seront pères au XXIe siècle.

Ici avocate chaleureuse des pères, Evelyne Sullerot, sociologue, est surtout connue pour ce qu'elle a fait pour les femmes, en France (fondatrice du Planning familial, fondatrice des centres RETRAVAILLER) et en Europe (chargée par la CEE de promouvoir l'égalité des chances dans les douze pays) et par ses nombreux livres sur les problèmes féminins, traduits dans le monde entier. Membre du Conseil économique et social pendant quinze ans, elle a beaucoup étudié la démographie, la famille et la politique sociale.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (1992)

Evelyne Sullerot est co-fondatrice du planning familial en France (1956) ; sociologue, elle est l’auteur d’enquêtes pour le CNRS. En 1967, elle fait, à l’université Paris X-Nanterre, le premier cours au monde sur les problèmes féminins. On lui confie de nombreuses missions en tant qu’expert international sur les questions de la formation professionnelle et de l’emploi des femmes. Á partir de 1970, au Bureau de l’égalité des chances des communautés européennes, elle est expert puis directrice de programme - jusqu’en 1991. De 1974 à 1989, elle fonde et préside les Centres Retravailler, centres d’orientation professionnelle fréquentés par 300.000 femmes dans 271 villes de France, et adaptés dans cinq pays étrangers. Membre du Conseil économique et social de 1974 à 1989, elle rédige de nombreux rapports ("Le travail des femmes" ; "La démographie de la France" ; "Les équipements d’accueil pour la petite enfance" ; "Le statut matrimonial et ses conséquences juridiques, fiscales et sociales" ; "La prévention de la toxicomanie", etc.). Á partir des années 1980, ses recherches socio-démographiques portent plus spécialement sur la famille et ses transformations.
Evelyne Sullerot est présidente d’honneur de Population & Avenir, membre honoraire du Conseil économique et social. Elle est élue en 1999 membre correspondant de l’Institut (Académie des Sciences morales et politiques). Elle est commandeur de la Légion d’honneur et Grand Officier de l’Ordre national du Mérite.
Evelyne Sullerot est l’auteur de nombreux ouvrages : La Presse féminine (Armand Colin, 1964) ; La vie des femmes (Denoël-Gonthier, 1965) ; Demain les femmes (Robert Laffont, 1965 ; onze traductions) ; Histoire de la presse féminine (CNRS-A. Colin, 1966) ; Histoire et sociologie du travail féminin (Denoël-Gonthier, 1968) ; La Femme dans le monde moderne (Hachette, 1970 ; édition trilingue) ; Les Françaises au travail (Hachette, 1973) ; Histoire et mythologie de l’amour, huit siècles d’écrits féminins (Hachette Littérature ; 1974, ouvrage couronné par l’Académie française) ; Les Crèches et les équipements d’accueil pour la petite enfance, avec Michèle Saltiel (Hachette Littérature, 1974) ; L’Aman (Fayard, 1981 ; roman) ; Pour le meilleur et sans le pire (Fayard, 1984 ; ouvrage couronné par l’Académie française) ; L’Âge de travailler (Fayard 1986) ; L’Enveloppe (Fayard, 1987 ; roman) ; Quels pères ? Quels fils ? (Fayard, 1992 ; Le Livre de Poche, 1995) ; Alias (Fayard, 1996, et Le Livre de Poche, 1997 ; roman) ; Le Grand remue-ménage, crise de la famille (Fayard ;1997) ; La Crise de la famille (édition augmentée, coll. Pluriel, Hachette Littérature, 2000) ; Diderot dans l’autobus, ou comment se laisser aller à des pensées incorrectes sur les mœurs actuelles et l’avenir de l’espèce humaine (Fayard, 2001) ; Silence (Fayard, 2004) ; Pilule, Sexe, ADN : trois révolutions qui ont bouleversé la famille (Fayard, 2006) ; La Famille, affaire privée et affaire publique, avec Michel Godet (La Documentation française, 2007).

Bibliographic information