Quérelles littéraires: ou Mémoires pour servir à l'histoire des révolutions de la république des lettres depuis Homère jusq'à nos jours ...

Front Cover
Chez Durand, 1761 - Authors
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 227 - Je mets toute mon application à décider et à fixer dans le bon parti , celui qui a recours à moi. Je l'exhorte , je le presse , et je ne le quitte point qu'il ne se, soit rendu à mes raisons.
Page 399 - ... même des mœurs et des caractères, en un mot. un grand nombre de qualités que la nature réunit si rarement dans une même personne, qu'on compte plus de grands auteurs que de grands comédiens.
Page 227 - Mon Père , j'ai entendu plusieurs grands orateurs dans ma chapelle ; j'en ai été fort content : pour vous, toutes les fois que je vous ai entendu , j'ai été très-mécontent de moi-même.
Page 43 - Voilà l'abrégé de sa vie, Qui fut trop longue de moitié. Il fut trente ans digne d'envie Et trente ans digne de pitié.
Page 300 - POURQUOI révérer comme antique Ce que les Grecs dans leur Attique Aimoient comme des nouveautés ? Serons-nous donc plus maltraités, Pour avoir le bonheur de vivre, Que ceux qui vivoient autrefois, Et ne sont plus que dans un livre , Où, morts présomptueux, ils nous donnent des lois ? Modernes, reprenez courage; Vous remporterez l'avantage.
Page 227 - On sentit bien la vérité de ces réflexions v lorsqu'il parut à la cour. Après avoir prêché son premier Avent à Versailles, il reçut cet éloge de la bouche même de Louis XIV: Mon Père, quand j'ai entendu les autres Prédicateurs , j'ai été très-content d'eux. Pour vous , toutes les fois que je. vous ai entendu , j'ai été très — mécontent de moi-même.
Page 71 - L'ai éprouvé, et vous conterai bien Si vous voulez comment vint la besogne. J'avais un jour un valet de Gascogne, Gourmand, ivrogne et assuré menteur, Pipeur, larron, joueur^ blasphémateur, Sentant la hart de cent pas à la ronde, Au demeurant, le meilleur fils du monde...
Page 326 - ... pour aller enlever à un jeune prince une femme qui lui est promise ; voilà ce qui a pu intéresser les dévots de la cour d'Auguste, et flatter un peuple enivré de sa fabuleuse origine, mais ce qui ne peut nous paraître...
Page 130 - ... ni le charger de chaînes comme un vil • efclave. L'unique devoir de celui-ci eft de le » fuivre toujours ; mais quelquefois d'un peu » loin. C'eft même par cette efpece de liberté • qu'il lui fait honneur. En marchant fcrupuleu...
Page 22 - Il montra dans fa littérature toute la politique d'un courtifan. Il déteftoit Pope dans le fond du cœur ; mais il prenoit fur lui de le ménager au dehors.

Bibliographic information