Réflexions morales

Front Cover
David Mortier, 1714 - 264 pages
1 Review
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 75 - ... tout prêts les préceptes qui te peuvent aider à connoître les chofes divines & humaines , & à faire la plus petite chofe , en te fouvenant toujours du lien qui lie les unes avec les autres. Car tu ne feras jamais bien aucune chofe purement humaine , fi tu ne connois les rapports qu'elle a avec les chofes divines ; ni aucune chofe divine , fi tu ne fais toutes les liaifons qu'elle a avec les chofes humaines.
Page 35 - ... nés pour nous aider les uns les autres , comme les pieds , les mains , les paupières , les dents. Il eft donc contre la nature de fe nuire les uns aux autres , & c'eft nuire que d'avoir de la haine ou de l'averfion.
Page 33 - MORALES DE L'EMPEREUR MARC ANTONIN. ^— .^ SECOND. I. 1 L faut fe dire le matin quand on fe levé : Aujourd'hui j'aurai affaire à un importun, à un ingrat , à un brutal, à un fourbe , à un envieux, à un méchant homme. Tous ces vices ne viennent à ces genslà , que de l'ignorance où ils font du bien & du mal. Mais pour...
Page 146 - ... les limites des parties où elles régnent. Que fi par quelque fympathie elles parviennent jufqu'à l'efprit , à caufe de l'étroite union qu'il a avec ~le corps , alors il ne faut pas tâcher de...
Page 146 - XXVII. fl faut vivre avec les Dieux ; & celui-là vit avec les Dieux , qui , en toutes occafions, leur fait voir fon âme foumife à leurs ordres, & toujours prête à faire ce qu'ordonné le génie que Dieu a donné à chacun pour guide & pour gouverneur , & qui n'eft qu'une partie de lui-même : car ce génie n'eft autre chofe que l'entendement & la raifon.
Page 71 - Refpefte & cultive ton imagination , car tout dépend d'elle , afin qu'elle n'engendre point dans ton efprit des opinions contraires à la nature, & indignes de la raifon. Or, ce que la nature & la raifon demandent , c'eft que tu retiennes ton confentement , que tu aimes les hommes , & que tu obéifles aux Dieux.
Page 24 - Il avoit des loix égales pour tout le monde , & laiflbit une entière liberté à fes Sujets ; II avoit toujours en vue le bien de l'Etat en tout ce qu'il faifoit, & jamais ni fon plaifir, ni fon intérêt, ni fa gloire particulière; Enfin ne penfant qu'à faire du bien aux hommes, Se à être fournis à Dieu, ilfuivoitentout lajuftice, & ne difoit jamais que la vérité.
Page 250 - ... qu'il en eft de même des dieux. Les effets merveilleux , que tu reflens tous les jours de leur pouvoir , te prouvent qu'ils font , & font que tu les adores. A toute heure applique-toi fortement à faire avec gravité , avec douceur , avec liberté , & avec juftice , c« que tu fais , & à éloigner toutes les autres penfées qui pour.
Page 128 - Il eft donc du devo.ir d'un homme tfage & prudent de ne faire point le téméraire , d'être modéré , & de ne témoigner aucun mépris quand il s'agit de la mort, mais de l'attendre comme une des fondions de la nature : en un mot...
Page 153 - Morales de l'Emp. dant que cet heureux moment vienne, qu'as-tu à faire? A honorer & à bénir les Dieux & à faire du bien aux hommes. Tout ce qui eft hors des limices de ton corps & de ton efprit , ne t'appartient point , & ne te re-

Bibliographic information