Rélation des Mongols ou Tartares

Front Cover
Arthus-Bertrand, Dondey-Dupré, 1838 - Tatars - 383 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 413 - de Berne et n° 10270 A de Paris, qui mentionnent cette première copie remise au comte de Valois par Jean de Cépoy fils de Thibault, disent aussi que depuis en a il donné coppie à ses amis qui len ont requis.
Page 557 - quant il seingnorioit les Tartars, et toute celles provences et reingnes environ, et en• core hi demorent le sien descendent», et cestui Jor que je voz ai nomes est dou lin» gnages dou Prestre Johan, si con je vos ai en conte dit, et est le
Page 467 - Batchou , qui commandait les troupes tartares en Perse, et qui avait forcé les princes chrétiens de Géorgie, d'Arménie et d'Antioche à se soumettre aux plus dures conditions 3 ; ces zélés religieux furent Anselme ou Ascelin, chef de la légation, Alexandre, Simon de Saint-Quentin et Albert, auxquels se joignirent en route Guichard de Crémone et André de Lonjumeau 4
Page 423 - et de la Gouvernance du grant kaan de Cathay souverain empereur des Tartres, et de la disposition de son empire et de ses autres princes; interprété par un arcevesque que on dit l'arcevesque
Page 520 - par les Chinois, qui le décrivent, ainsi que notre bon moine, comme une petite nier ayant des îles, et située au voisinage d'une montagne d'où il sort un vent qui souffle avec tant de violence qu'il précipite les voyageurs dans la mer
Page 567 - Que conclure en définitive de tous ces rapprochements ? que l'Europe reçut dès le milieu du xn e siècle une vague notion de l'existence en Asie d'un souverain, prince et pontife à la fois, adonné à des croyances qui étaient ou semblaient être celles d'une secte chrétienne;
Page 551 - à l'extrémité de l'Orient, professant, ainsi que son peuple, » le nestorianisme, et réunissant en ses mains l'empire elle » sacerdoce, était venu porter la guerre dans la Médie et la » Perse, s'était emparé d'Ecbatane, et avait taillé en pièces » les armées ennemies '. » Bientôt après étaient arrivées à divers princes chrétiens des lettres de ce roi-pontife, adressées au pape Alexandre III, aux empereurs
Page 492 - (Observations historiques et géographiques sur les peuples barbares qui ont habité les bords du Danube et du
Page 700 - inter eos, et illos reservant " ; alios autem , exceptis illis quos volunt habere pro servis, cum securi occidunt; et si aliquibus aliis parcunt, ut dictum est ", nobilibus et honestis hominibus " nunquàm parcunt ; et si forte aliquo casu contingente reservant aliquos nobiles , née prece née precio ultra de captivitate possunt '' exire. In bellis autem quoscunque capiunt occidunt , nisi forte '* velint aliquos reservare
Page 598 - de faire porter sa réponse par ses propres envoyés, qui auraient accompagné les deux franciscains à leur retour; mais ceux-ci craignant, pour divers motifs, une telle adjonction, l'en dissuadèrent; et le jour de Saint-Brice [i3 novembre] on leur donna leur congé, en leur remettant la lettre

Bibliographic information