Répertoire du Théâtre François: ou, Recueil des tragédies et comédies restées au théâtre depuis Rotrou pour faire suite aux éditions in-octavo de Corneille, Molière, Racine, Regnard, Crébillon, et au théâtre de Voltaire; avec des notices sur chaque auteur, et l'examen de chaque pièce, Volume 9

Front Cover
M. Petitot (Claude-Bernard), Claude Bernard Petitot
P. Didot l'ainé, chez Perlet, 1804 - French drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 115 - Fatal, naval, régal, sont des mots qu'on excepte. Pour peu qu'on ait de sens ou d'érudition, On sait que chaque règle a son exception : Par conséquent, on voit par cette raison seule....
Page 159 - Par là je m'aperçois, ou du moins je soupçonne, Qu'on encense la place autant que la personne, Que c'est au diadème un tribut que l'on rend, Et que le roi qui règne est toujours le plus grand.
Page 134 - Je suis un invisible corps Qui de bas lieu tire mon être ; Et je n'ose faire connaître Ni qui je suis ni d'où je sors.
Page 95 - Peu de gens ont affaire à Florence, à Venise : « Et c'est par conséquent une grande sottise « D'ignorer le normand et de savoir si bien « L'extravagant jargon qu'on nomme italien. « L'un est infructueux, et l'autre fort utile. » Comme on a vers l'espoir une pente facile. Je me flattois alors , et même avec excès , Qu'à la lin mon dessein anroit nu grand succès.
Page 161 - L'autre met son étude à vous donner des soins , Quand il sait que vos yeux en seront les témoins; Celui-ci fait du jeu sa capitale affaire, Cet autre en plaisantant devient sexagénaire ; Et l'on arrive ainsi , presque en toutes les cours , I)'un pas imperceptible à la fin de son cours.
Page 43 - Bon! tous les jours vous en faites autant Tout vous devient possible étant ce que vous êtes. Vos Mercures sont pleins de nobles que vous faites : De noms si biscornus, s'il faut dire cela, Qu'on ne peut être noble et porter ces noms-là.
Page 113 - J'y ferais, que je crois, une bonne figure. Tout à l'heure, en buvant, j'ai fait réflexion Que je fis autrefois une belle action ; Si le roi le savait, j'en aurais de quoi vivre. La guerre est un métier que je suis las de suivre. Mon capitaine, instruit du courage que j'ai, Ne saurait se résoudre à me donner congé.
Page 19 - Des dieux, que nous servons, connais la différence: Les tiens t'ont commandé le meurtre et la vengeance; Et le mien, quand ton bras vient de m'assassiner, M'ordonne de te plaindre et de te pardonner.10 ALVARÈS Ah, mon fils!
Page 113 - Me voilà; L'un vaut l'autre. Je tiens un registre fidèle, Où chaque heure du jour j'écris quelque nouvelle : Fable, histoire, aventure, enfin quoi que ce soit, Par ordre alphabétique est mis en son endroit. Parlez. LA RISSOLE. Je voudrais bien être dans k Mercure; J'y ferais, que je crois, une bonne figure. Tout à l'heure, en buvant, j'ai fait réflexion Que je fis autrefois une belle action : Si le roi la savait, j'en aurais de quoi vivre.
Page 261 - Qui jamais contre moi n'eût soulevé l'envie, Si je l'eusse porté pendant toute ma vie , Et que je redemande à votre majesté Avec plus de plaisir que je ne l'ai quitté. Comme je n'ai rien fait pour m'attirer la haine Dont vouloient m'accabler Trasybule et Tirrène, C'est de mon crédit seul dont ils sont mécontents , l'.i tous deux ne font rien qu'on n'ait fait de tout temps.

Bibliographic information