Répertoire du Théâtre François: ou, Recueil des tragédies et comédies restées au théâtre depuis Rotrou pour faire suite aux éditions in-octavo de Corneille, Molière, Racine, Regnard, Crébillon, et au théâtre de Voltaire; avec des notices sur chaque auteur, et l'examen de chaque pièce, Volume 23

Front Cover
Claude Bernard Petitot, M. Petitot (Claude-Bernard)
P. Didot l'ainé, chez Perlet, 1804 - French drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 422 - Allez vite à la petite porte du parc : vous verrez passer un officier qui a un surtout bleu , un chapeau bordé d'argent. Vous lui direz : Monsieur, une dame, que vous venez de saluer, vous prie de vouloir bien vous arrêter un instant. Vous le ferez entrer par les basses-cours.
Page 482 - Mon, cher ami, vous n'êtes pas au fait; mais je vous conterai cela : c'est un tour aussi bien joué... il est charmant , il est délicieux : vous jugerez de l'esprit de madame et de toute sa bonté. Puisse celle que vous épouserez avoir d'aussi excellentes qualités!... Elle les aura, elle les aura, soyez-en sûr.
Page 78 - Moi , monsieur ! je m'en garderai bien. Ah ! ne présumez pas me surprendre à vos lamentables tragédies. Mais, fi donc! une femme ne sort de ce spectacle que les yeux gros de larmes et le cœur de soupirs; j'ai vu même quelquefois qu'il...
Page 77 - La compagnie est dans le petit salon ; vous restez dans celui-ci : je veux bien ne pas m'appercevoir que c'est ma fille qui vous y retient; il me semble que cela est fort honnête. Au reste vous me rendez un vrai service ; et si vous pouviez un peu redresser son esprit... LISIDOR. J'ai le malheur, madame, d'être l'homme du monde le moins propre à cet emploi; et s'il m'étoit permis de souhaiter quelque chose à votre aimable fille , ce seroit de rester toujours la même.
Page 470 - ... plu, il a même osé me le dire; et soit que naturellement il soit hardi avec les femmes, ou peut-être malgré moi at-il vu dans mes yeux tout le plaisir que sa présence me faisait...
Page 454 - Les femmes , disait-il , n'ont d'empire que sur les âmes faibles ; leur prudence n'est que de la finesse, leur raison n'est souvent que du raisonnement ; habiles à saisir la superficie, le jugement en elles est sans profondeur : aussi n'ont-elles que le sang-froid de l'instant, la présence d'esprit de la minute, et cet esprit est souvent peu de chose ; il...
Page 419 - OUS nous plaignons, nous autres domestiques, et nous avons tort. Il est vrai que nous avons à souffrir des caprices, des humeurs, des brusqueries, souvent des querelles dont nous ne devinons pas la cause; mais au moins si cela fâche, cela désennuie. Eh!
Page 174 - Non, il ne veut pas m'écouter: mais vous lui parlerez pour moi, vous lui parlerez pour Angélique; il vous estime, il vous aime, il vous écoute, il a de la confiance en vous, il ne vous refusera pas.
Page 514 - ... droit. Etonné de vivre et résolu de mourir, il saisit un rasoir, essaie de se couper la gorge, y revient à plusieurs fois et se met en lambeaux toutes les chairs : l'impuissance de sa main ne change rien aux résolutions de son âme ; il se porte plusieurs coups vers...
Page 455 - Elles aiment mieux réussir par l'intrigue que par la droiture et par la simplicité; secrètes sur un 'seul article, mystérieuses sur quelques autres, dissimulées sur tous. Elles ne sont presque jamais agitées que de deux passions, qui même n'en font qu'une , l'amour d'un sexe , et la haine de l'autre.

Bibliographic information