Répertoire du Théâtre François: ou, Recueil des tragédies et comédies restées au théâtre depuis Rotrou pour faire suite aux éditions in-octavo de Corneille, Molière, Racine, Regnard, Crébillon, et au théâtre de Voltaire; avec des notices sur chaque auteur, et l'examen de chaque pièce, Volume 10

Front Cover
Impr. de P. Didot l'ainé, chez Perlet, 1804 - Drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 374 - M. TURCARET Je ferai plutôt en sorte qu'il le soit; l'emploi me reviendra; je le donnerai à un autre pour le même prix. M. RAFLE C'est ce que j'ai pensé comme vous. M. TURCARET J'agirais contre mes intérêts; je mériterais d'être cassé à la tête de la compagnie.
Page 372 - J'ai peur que ce ne soit trop tard. M. TURCARET Vous êtes trop timide . . . Avez-vous passé chez ce jeune homme de la rue Quincampoix, à qui j'ai fait avoir une caisse? M. RAFLE Oui, monsieur. Il veut bien vous prêter vingt mille francs des premiers deniers qu'il touchera, à condition qu'il fera valoir à son profit ce qui pourra lui rester à la compagnie, et que vous prendrez son parti si l'on vient à s'apercevoir de la manœuvre. M.
Page 391 - Eh bien ! autre vivacité de conversation, nouvelles folies, tendres protestations de ma part, vives reparties de la sienne. Elle me donna ce maudit portrait que j'ai perdu avant-hier; je ne l'ai pas revue depuis. Elle m'a écrit; je lui ai fait réponse; elle m'attend aujourd'hui; mais je ne sais ce que je dois faire. Irai-je, ou n'irai-je pas? Que me conseilles-tu? C'est pour cela que je te cherche. LE CHEVALIER Si tu n'y vas pas, cela sera malhonnête. LE MARQUIS Oui; mais si j'y vais aussi, cela...
Page 413 - ... toute chagrine. Merci de ma vie ! vous prenez la chose aussi sérieusement que si vous étiez amoureuse de M. Turcaret. LA BARONNE Quoique je ne l'aime pas, puis-je perdre sans chagrin l'espérance de l'épouser? Le scélérat! il a une femme; il faut que je rompe avec lui. LISETTE Oui; mais l'intérêt de votre fortune veut que vous le ruiniez auparavant. Allons, madame, pendant que nous le tenons, brusquons son coffre-fort, saisissons ses billets ; mettons M.
Page 362 - Vous vous méprenez, Monsieur le Marquis. M. Turcaret passe dans le monde pour un homme de bien et d'honneur. LE MARQUIS. Aussi l'est-il, Madame, aussi l'est-il. Il aime le bien des hommes et l'honneur des femmes : il a cette réputation-là.
Page 310 - MARINE : Non, madame, je ne m'en donnerai pas la peine, je vous assure. Eh! que m'importe après tout, que votre bien s'en aille comme il vient ? Ce sont vos affaires, madame, ce sont vos affaires. LA BARONNE : Hélas ! je suis plus à plaindre qu'à blâmer; ce que tu me vois faire n'est point l'effet d'une volonté libre, je suis entraînée par un penchant si tendre que je ne puis y résister.
Page 371 - RAFLE, tirant des papiers de sa poche et regardant dans un bordereau. Premièrement, cet enfant de famille à qui nous prêtâmes l'année passée trois mille livres, et à qui je fis faire un billet de neuf par votre ordre, se voyant sur le point d'être inquiété pour le...
Page 299 - Le préjugé est admirable ! Et tu conclus de là... MARINE : Que le maître et le valet sont deux fourbes qui s'entendent pour vous duper; et vous vous laissez surprendre à leurs artifices, quoiqu'il y ait déjà du temps que vous les connaissez.
Page 315 - BARONNE On le voit bien. Les auteurs de profession ne pensent et ne s'expriment pas ainsi ; on ne saurait les soupçonner de les avoir faits.
Page 323 - Fort bien , madame , il faut tout mettre i profit; LA BARONNE. Mais , je songe que ce n'est pas assez de nous être débarrassés de Marine; il faut encore exécuter une idée qui me vient dans l'esprit.

Bibliographic information