Répertoire général du Théâtre Français: composé des tragédies, comédies et drames des auteurs du premier et du second ordre, restés au Théâtre Français; avec une table générale ...

Couverture
Mme veuve Dabo, 1822
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 13 - viennent échouer la sagesse et l'orgueil. Vous ne nous opposez que d'impuissantes armes ; Vous avez la raison, et nous avons les charmes. Le brusque philosophe, en ses sombres humeurs, Vainement contre nous élève ses clameurs ; Ni son air renfrogné, ni ses cris, ni ses rides, Ne peuvent le sauver de nos yeux
Page 32 - Et de quelle façon ? DAMON. Quoique vous m'appeliez pour vous faire raison , Je vous laisse le choix du temps, du lieu, des armes : Mais, comme vous pourriez m'éblouir par vos charmes, Pour rendre tout égal, ne conviendrez-vous pas De choisir une nuit pour vider nos débats ? Vous riez
Page 236 - quelque peu d'inconstance ? ISABELLE. Vous me connoissez mal. LISETTE. Oh ! que pardonnez-moi ; Et s'il faut s'expliquer ici de bonne foi.... ISABELLE. Eh bien ? LISETTE. D'aucun roman, à ce que j'imagine, Vous ne pourrez jamais devenir l'héroïne. ISABELLE. Croyez-vous m'amuser quand vous me plaisantez ? LISETTE. Je ne plaisante point, je dis vos vérités. Le soupçon
Page 200 - Les sentiments qu'inspiré une haute naissance? Si je m'en croyois... Non, je veux prendre sur moi. L'amour et l'intérêt m'en imposent la loi. Oui, devant Isabelle il faudra me contraindre. Mais l'indigne rival qu'on veut me faire craindre Va dès ce même instant me voir tel que je suis, S'il m'ose disputer l'objet que je poursuis.
Page 54 - D'un grand bien, d'un grand nom, je suis seul héritier ¡ De choisir un parti ma famille me presse ; Ces prétextes sauront excuser ma foiblesse. Et d'ailleurs je suis homme à rire effrontément Avec ceux qui riront de cet événement.... Trêve donc d'arguments. La chose est résolue ; Et, si vous m'appuyez, sera bientôt conclue.
Page 164 - notre pauvre Philinte ? Son mérite autrefois a porté quelque atteinte A votre cœur. ISABELLE. Je sens qu'il m'ennuie à mourir. Je l'estime beaucoup, et ne puis le souffrir. Le moyen d'y durer ? Toutes ses conférences Consistent en regards, ou bien en révérences ; Dès qu'il parle, il s'égare, il se perd ; en un mot, Quoiqu'il ait de
Page 219 - d'agréables nouvelles , II touche au terme heureux de ses peines mortelles. LISETTE. Qu'il ne s'expose point. Je crains quelque accident, Quelque piège caché. N'est-il pas plus prudent Que nous l'allions chercher? Par notre diligence Prévenons ses bontés et son impatience. Sortons, monsieur ; je veux embrasser ses genoux, Et mourir de plaisir dans des transports si doux.
Page 195 - Ce m'est bien de l'honneur, Et je.... LE COMTE. Parbleu, je suis votre humble serviteur. Si vous voyez Philinte, engagez-le, de grâce, A ne pas m'obliger à lui céder la place. 11 fera beaucoup mieux, s'il renonce à l'espoir D'épouser votre sœur, et cesse de la voir. Dites-lui que je crois qu'il aura la prudence
Page 86 - qu'à pouvoir se maîtriser soi-même : C'est là qu'il met sa gloire et son bonheur suprême. Sans vouloir imposer par ses opinions, 11 ne parle jamais que par ses actions. Loin qu'en systèmes vains son esprit s'alambique, Être vrai, juste, bon, c'est son système unique.
Page 35 - vous n'êtes point vu, vous courez au miroir, Et vous vous régalez du plaisir de vous voir. Ce portrait-là n'est pas fort à votre avantage ; Mais, malgré vos défauts, je vous aime à la rage. DAMON. Quoique vous m'accusiez ici de fausseté', Oserois-je imiter votre sincérité

Informations bibliographiques