Raisonner en physique: La part du sens commun

Front Cover
De Boeck Supérieur, Jun 10, 1996 - Education - 248 pages
0 Reviews
Pour que l'enseignement soit efficace et l'élève intéressé, il faut qu'une prise de conscience se fasse : la physique permet de dire et de faire sur un mode autre que la pensée naturelle. Si l'on veut que la physique prenne du sens, il faut qu'on puisse réaliser qu'elle s'éloigne souvent du sens commun. Il est donc essentiel de bien connaître les deux termes de cette mise en ragard : la théorie admise d'une part, nos raisonnements familiers de l'autre. L'essentiel en physique, le naturel de nos raisonnements. Appuyé sur des résultats d'enquêtes auprès d'étudiants de tous niveaux, à propos de situations physiques variées, ce texte établit la généralité impressionnante des tendances de la pensée naturelle et leur résistance à l'enseignement. La profonde originalité de l'ouvrage est de montrer que l'organisation n'est pas le propre du savoir scolaire. Les lignes de force de la pensée commune traversent des contenus aussi divers que la mécanique, les ondes, les circuits électriques ou la thermodynamique et s'organisent dans un système qui, sans avoir la cohérence de la théorie enseignée, assure cependant une importante stabilité à ces formes de raisonnement incompatibles avec le savoir savant. L'ouvrage est essentiel pour qui veut essayer de comprendre pourquoi les autres ne comprennent pas ou trouver lui-même plus de sens dans la physique qu'on enseigne. C'est un constat de grande ampleur dont l'auteur tire les conséquences, à travers une réflexion qui a déjà marqué les tout récents programmes d'enseignement secondaire français.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Remerciements
5
CHAPITRE 1
17
CHAPITRE 2
25

Common terms and phrases

References to this book

All Book Search results »

About the author (1996)

Professeur à l'Université Denis Diderot (Paris VII), elle y enseigne la physique. Responsable d'une équipe de recherche en didactique des sciences physiques (LDPES), elle enseigne également cette discipline en DEA et en IUFM. De 1990 à 1995, elle a été membre du Groupe technique disciplinaire de physique chargé de faire des propositions de programme en France. Cet ouvrage s'appuie principalement sur des travaux menés au LDPES.

Bibliographic information