Rechts- und Staatslehre auf der Grundlage christlicher Weltanschanung. Abth. 1-2

Front Cover
Mohr, 1878 - Constitutional law
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 313 - Therefore in well-ordered commonwealths, where the good of the whole is so considered as it ought, the legislative power is put into the hands of divers persons who, duly assembled, have by themselves, or jointly with others, a power to make laws, which when they have done, being separated again, they arc themselves subject to the laws they have made...
Page 95 - Je ne connais que trois manières d'exister dans la société ; il faut y être MENDIANT , VOLEUR ou SALARIÉ. Le propriétaire n'est lui-même que le premier des salariés. Ce que nous appelons vulgairement sa propriété, n'est autre chose que le prix que lui paie la société pour les distributions qu'il est chargé de faire aux autres individus par ses consommations et ses dépenses : les propriétaires sont les agents , les économes du corps social.
Page 457 - Quelle grandeur qu'un seul homme en contienne tant ! La puissance de Dieu se fait sentir en un instant de l'extrémité du monde à l'autre ; la puissance royale agit» en même temps dans tout le royaume. Elle tient tout le royaume en état, comme Dieu y tient tout le monde. Que...
Page 525 - ... par où l'on voit qu'il n'ya ni ne peut y avoir nulle espèce de loi fondamentale obligatoire pour le corps du peuple , pas même le contrat social.
Page 641 - Les fonctions judiciaires sont distinctes et demeureront toujours séparées des fonctions administratives. Les juges ne pourront à peine de forfaiture troubler de quelque manière que ce soit les opérations des corps administratifs ni citer devant eux les administrateurs pour raison de leurs fonctions...
Page 197 - ... he has no right to obedience, nor can claim it otherwise than as the public person vested with the power of the law, and so is to be considered as the image, phantom, or representative of the commonwealth, acted by the will of the society declared in its laws; and thus he has no will, no power, but that of the law.
Page 371 - Judges' Commissions be made Quamdiu se bene gesserint, and their salaries ascertained and established ; but upon the Address of both Houses of Parliament it may be lawful to remove them.
Page 457 - Dieu retire sa main, le monde retombera dans le néant : que l'autorité cesse dans le royaume, tout sera en confusion. Considérez le prince dans son cabinet. De là partent les ordres qui font aller de concert les magistrats et les capitaines, les citoyens et les soldats, les provinces et les armées par mer et par terre. C'est l'image de Dieu qui, assis dans son trône au plus haut des cieux, fait aller toute la nature.
Page 457 - ... faut donc obéir aux princes comme à la justice même , sans quoi il n'ya point d'ordre ni de fin dans les affaires. Ils sont des dieux , et participent en quelque façon à l'indépendance divine.
Page 457 - Je n'appelle pas majesté cette pompe qui environne les rois, ou cet éclat extérieur qui éblouit le vulgaire. C'est le rejaillissement de la majesté , et non pas la majesté elle-même. La majesté est l'image de la grandeur de Dieu dans le prince.

Bibliographic information