Recueil de pièces originales et authentiques: concernant la tenue des États-Géneraux d' Orléans en 1560, sous Charles IX; de Blois en 1576, de Blois en 1588, sous Louis XIII. Depuis le no. 1 jusqu'au [no. 134] inclusivement, Volume 9

Front Cover
Barrois l'ainé, 1789 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 299 - ... et raisonnables, nonobstant oppositions ou appellations quelconques, pour lesquelles et sans préjudice d'icelles ne voulons estre différé.
Page 302 - ... nonobstant opposition ou appellation quelconques , et sans préjudice d'icelles ; pour lesquelles ne voulons être différé : car tel est notre plaisir , nonobstant comme dessus , et quelconques lettres à ce contraires.
Page 254 - ... ordonner que dorénavant nulle marchandise ne sera tirée, portée ni vendue hors du royaume qu'elle ne soit préalablement manufacturée et ouvrée par deçà; et au contraire qu'il ne sera permis à l'étranger d'en amener, ni aux regnicoles d'y en faire venir qui soit ouvrée et manufacturée, à peine de confiscation de la marchandise. En conformité de ces doléances des...
Page 48 - ... d'exempler sans raison les plus riches, même parmi les roturiers. « Que le peuple, dit avec une « singulière énergie le hailliage de Bourges, qui n'a plus que la voix « pour se plaindre, étant tombé en telle extrémité que l'on vend son « bien tous les jours pour les tailles, subsides et gahelles, même les •• lits, portes des granges et couvertures de thuille des maisons, soit
Page 270 - Etats eussent pu faire verbalement sur les objections qu'on leur eût fait » et en second lieu « le peu de devoir que les ministres de la justice et les officiers du roi ont fait, de tenir la main pour faire accomplir, garder, observer et entretenir ce qui y fut ordonné.
Page 319 - Louis , par la grâce de Dieu , roi de France et de Navarre : à nos amés et féaux conseillers les gens tenant notre cour de parlement à Paris , salut.
Page 252 - ... pas si bien servi : qu'il vous plaise révoquer toutes commissions et ordonner qu'il sera loisible à toutes personnes de tenir coches et chariots pour aller et venir par tout le royaume.
Page 125 - Tous abbez, abbesses, prieurs, prieures non estant chefs d'ordre : ensemble tous chanoines et chapitres, tant séculiers, et des églises cathédrales, ou collégiales, seront indifféremment subjects à l'archevêque ou eveque diocésain, sans qu'ils puissent s'ayder d'aucun privilège d'exemption, pour le regard de la Visitation et punition des crimes, nonobstant oppositions ou appellations quelconques, et sans préjudice d'icelles, desquelles nous avons évoqué la connoissance, et icelle retenue...
Page 254 - ... mais réclament hardiment la prohibition absolue de l'importation de toute marchandise manufacturée, complétée par la prohibition correspondante de l'exportation des matières premières. Comme la force du royaume — disent-ils au Roy — qui est, la grâce à Dieu, plus fertile de blés et vins que nul autre, consiste en la multitude d'habitans et en l'argent que l'on y peut attirer des...
Page 198 - . Le tiers lui-même, qui profitait pour ses membres les plus riches des faveurs royales, s'élevait contre cet abus. « La noblesse, disait-il, se doit acquérir par vertu et dignité, et non par argent... Depuis certain temps, quelques gens roturiers et de basse condition vous ont sordidement baillé et fourni quelque argent pour acquérir le degré de noblesse, chose de mauvais exemple, et qui décourageroit grandement l'ancienne noblesse, si telles gens se vouloient mêler avec eux. » (T. 226.)...

Bibliographic information