Recueil des cahiers généraux des trois ordres aux États-généraux: d'Orléans en 1560, sous Charles IX.; de Blois en 1576, de Blois en 1588, sous Henri III.; de Paris en 1614, sous Louis XIII ...

Front Cover
Barrois l'aîné, 1789
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 461 - ... sous Visitation de leurs ouvrages et marchandises par experts et prud'hommes, qui à ce seront commis par les juges de la police.
Page 471 - ... vostre royaume, de toutes sortes de denrées et marchandises, et à tous artisans et autres, d'ouvrir et faire ouvrir toutes sortes de manufactures, nonobstant tous privilèges...
Page 280 - Le cahier de la noblesse demandait le renouvellement des anciens edits (N. 47). Le tiers voulait fixer avec une plus grande précision les devoirs des curés : qu'ils soient, disait-il, « par chacun an tenus, le dernier jour de janvier au plus tard, porter au greffe de vos jurisdictions ordinaires les registres de baptesmes, mariages et mortuaires, signez en chaaune page, et les feuillets cotiez.
Page 314 - En 1614, le tiers état se chargea d'exprimer les ddemôutionUr doléances de la nation. « Que tous les chasteaux et forteresses, dit-il, appartenans tant au roi, qu'autres qui ne sont sur les frontières, soient razées et démolies, sans que celles qui ont esté démolies puissent estre restablies, ni les capitaines des forteresses et citadelles qui ne seront razées, se puissent attribuer aucun pouvoir dans les villes, ni de prendre qualité de gouverneur, ni icelles fortifier de nouveau, et...
Page 320 - Que tous ceux qui se battront en duel, dit le cahier géné« rai, soit qu'ils appellent ou qu'ils soient appeliez, ceux qui « les conduiront et assisteront, encore qu'ils ne mettent la « main à l'épée, ceux qui les appelleront, porteront lettres « ou billets ou diront paroles en suite desquelles se fera duel « ou rencontre, soient declarez criminels de lèze-Majesté...
Page 170 - Roy, ont estimé estre de leur devoir et autorité pastorale, pour arrester et destourner ceste abominable fureur, rébellion et parricide du cœur et de la pensée de tous ceux qui veulent obéir à la voix du Saint-Esprit , prononcée par l'oracle infaillible de l'Eglise universelle, et éviter la damnation éternelle préparée à ceux qui y contreviennent, de renouveller et faire publier le décret de la...
Page 206 - Votre Majesté le moyen de pouvoir choisir les Officiers et l'espérance aux Gentilshommes d'y parvenir jamais pour ne pouvoir être vacant , tellement haussé le prix des offices que non pas les plus dignes , mais ceulx qui ont le plus d'argent sans distinction de qualité s'en trouvent pourvus...
Page 170 - France, que les loix et les peines temporelles n'estoient pas suffisantes pour en destourner les damnables meurtriers, qui, conduits et séduits par les artifices du diable, ont présumé, en commettant telles abominations, d'éviter les peines...
Page 80 - Majesté, en considération des bonnes lettres et piété dont les Pères Jésuites font profession, leur permettre d'enseigner dans leur collége de Clermont et faire leurs fonctions ordinaires dans leurs autres maisons de Paris, comme ils ont fait autrefois, et évoquer à soi...
Page 86 - Roi de régler par un édit les rapports entre les catholiques et les protestants, afin qu'ils puissent vivre en paix, union et tranquillité, sans entreprendre les uns sur les autres, sans appréhension, envie, ni jalousie.

Bibliographic information