Recueil des oeuvres de madame Du Bocage

Front Cover
Les Freres Perisse, 1762
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 326 - Ouvrage , fera remis dans le même état où l'approbation y aura été donnée , es mains de notre cher & féal Chevalier Garde des Sceaux de France , le Sieur HUE DE MIROMBNIL ; qu'il en fera enfuite remis deux exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre Château du Louvre...
Page 326 - DAGUESSEAU, Chancelier de France, Commandeur de nos Ordres ; & qu'il en fera enfuite remis deux Exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre Château du Louvre...
Page 38 - Invisible moteur de ce vaste univers, Quel être peut compter tes ouvrages divers ? Ta grandeur, ta bonté passent nos connaissances : Chantez, esprits du ciel, souveraines puissances, II convient à vos voix d'exalter...
Page 147 - S'occupent sur le fer a forger notre armure Et, du fils de Vénus méprisant les attraits, Sur les filles de Mars il lance en vain ses traits. Si nous nous soumettons aux lois de la nature. Ce n'est que pour régner dans la race future Et repeupler ces champs de femmes dont le bras Soit libre, généreux et terrible aux combats. Puissent-elles toujours à nos vertus fidèles, Voir nos Tyrans détruite et nos lois immortelles!
Page 16 - L'aspic est sans venin, la rosé sans épine; Les dons que la nature y prodigue au hasard, Par leurs charmes divers passent l'effort de l'art. Tel est l'heureux empire où vit dans l'innocence Le premier des humains, que nourrit l'abondance : Chaque pas le conduit à de nouveaux plaisirs; L'air pur n'est agité que par les doux...
Page 17 - Deux êtres diftingués frappent fur -tout (es yeux; ïar le noble maintien de leur nudité pure, Ils paroiflent les rois de toute la nature, les charmes, les vertus & la félicité Entr'eux font partagés , mais non l'autorité. Leur fexe eft différent , ainfi que leur...
Page 22 - Mon âme commençoit dès ce jour à comprendre . Que la beauté, la grace & la douceur des traits Ne font pas des humains les dons les plus parfaits. Eve en difant ces mots embellis par fes charmes, Ignore que contr'elle on prépare des armes ; Le feu pur de fon cœur par l'amour enflammé , . . Animant fes regards , y paroît exprimé , Et fon bras s'appuyant fur l'objet qui l'enchante ,. . Découvre les tréfors de fa beauté naiflante j L'éclat n'en eft caché que par (es blonds cheveux:.
Page 58 - L'air jufqu'à nos échos en porte l'harmonie , Le tendre roiïignol y joint fa mélodie , Et les zéphyrs ravis , plus amoureux des fleurs , De la feuille agitée emportent les odeurs. Envoyé du Très-haut, je viens de vous décrire Mon fuprême bonheur dans ce terreftre empire...
Page 37 - Dont la mémoire prompte offre alors les images, Viennent des traits récents gravés dans le cerveau. De nos derniers difcours ton fonge eft le tableau; Mais d'étranges couleurs en chargent la peinture. Pour un mal à venir , n'en tire point d'augure : Non : fans la volonté rien ne corrompt le cœur ; D'un...
Page 39 - Célèbre la splendeur de sa gloire immortelle : Vous, habitants des airs, de la terre et des eaux, Vous êtes les témoins de nos transports nouveaux : Échos, vous répétez chaque jour nos hommages. Grand Dieu, peins dans nos cœurs les plus pures images, Daigne en bannir l'erreur que le sommeil produit, Comme le jour éteint les flambeaux de la nuit. Le poème de la Mort d'Abel, que l'auteur regarde comme une suite du Paradis terrestre, n'est qu'une traduction de Gessner.

Bibliographic information