Recueil des représentations, protestations et réclamations faites à S.M.I. par les représentans des états des provinces des Pay-Bas autrichiens [by F. X. de Feller].

Front Cover
François Xavier de Feller
1789
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 262 - L'objet de la convention matrimoniale n'étant pas sous le baut domaine des princes , comme le sont les biens de la terre , qui font la matière des autres conventions, on doit pour fonder le pouvoir, qu'on leur adjuge , de mettre des conditions irritantes à cette convention , s'appuyer de la nécessité de l'état , qui exige qu'ils aient ce pouvoir en mains , à l'effet de parer aux inconvéniens qui résulteroient de certains mariages, et qui pourroient influer d'une manière préjudiciable dans...
Page 133 - ... candeur d'âme et toute la franchise que je lui dois; persuadé d'ailleurs qu'elle ne pourra jamais envisager comme une désobéissance l'impossibilité d'agir contre la conviction intime de ma conscience, et qu'elle me rendra la justice de me croire aussi peu capable. de faire servir ma conscience de prétexte, que de la trahir par la crainte de perdre mon temporel.
Page 262 - il ajoute : « Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux. » Toi qui as la prérogative de la prédication de la foi, tu auras aussi les clefs qui désignent l'autorité du gouvernement. « Ce que tu lieras sur la terre, sera lié dans le ciel, et ce que tu délieras sur la terre, sera délié dans le ciel. » Tout est soumis à ces clefs; tout, mes Frères, rois et peuples, pasteurs et troupeaux...
Page 262 - Tyrans ne font que des effets de l'injuftice, de la force, de la féduftion, qui jamais n'ont pu détruire les droits éternels de l'homme. C'eft alors que les Nations rappellées à leur dignité , fe fouviennent que ce font ellesmêmes qui ont établi l'autorité : qu'elles ne fe font foumifes que pour fe rendre plus heureufes : que la Loi n'eft faite que pour repréfenter leurs volontés, & que...
Page 267 - ... de la nation, celle-ci a le droit de les démentir, de révoquer fes pouvoirs, & de s'oppofer à la prévarication. La volonté de la nation eft toujours la loi fuprême pour le fouverain comme pour le fujet ; elle eft la me.
Page 262 - Doftrine chrétienne ; lor(que par la prédication ils en communiquent des coisnoiiTances plus étendues aux adultes, lors enfin que, par la Théologie , ils en montrent les détails...
Page 262 - ... ceux-ci captivassent leur entendement, sur un point purement civil , et cela sans l'autorité de la vérité suprême. ° « Quant à la concession ou délégation susdite, c'est un fait duquel le concile ne pouvoit non plus s'assurer, par un moyen infaillible et capable de fixer la foi des fidèles , et de fermer la bouche aux sectateurs de Luther. Ceux-ci pouvoient toujours dire aux Pères de Trente : ce n'est point par l'autorité de Dieu, mais par votre autorité particulière, que vous prétendez...
Page 264 - Bel,, giques , ne peut s'affoiblir par un vain étalage ,, de paroles ; mais il me faut des faits fuivis pour ,, me prouver la réalité des fentimens de fidélité ,, & d'attachement , dont vous me donnez les af,, furances de la part de vers Commettant. « » J'ai chargé le Prince de Kaunitz de vous corn...
Page 265 - maintenus, & refteront intactes en conformité „ des aftes de l'Inauguration de SM , tant pour „ le Clergé que pour l'ordre civil.
Page 262 - Souverains originairement sont des citoyens, à qui les nations ont conféré le droit de les gouverner pour leur propre félicité.

Bibliographic information