Recueil des traités de paix, d'amitié, d'alliance, de neutralité et autres conclus entre la République Française et les différentes puissances de l'Europe depuis 1792 jusqu'à la paix générale, Volume 2

Front Cover
Chez Jean Chrêtien Dietrich., 1797 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 205 - notoires à ne pas me renfermer dans les bornes des traités. A l'époque de l'inauguration du pavillon de. la République, j'ai cédé à fes vives inftances, & aux défirs ardens qu'il m'a témoignés de lui faire rendre des honneurs extraordinaires, &
Page 260 - les calamités qui ne devaient frapper que des coupables. Eh! citoyens, il n'a pas tenu à votre humanité, qu'une partie de ces calamités n'eût .été prévenue, puisqu'au temps même où l'on ne devait pas prévoir cette guerre, votre pouvoir exécutif a eu ordre de folliciter, &: a
Page 257 - recueille • déjà les fruits de votre .intrépidité; car les rois craignent maintenant de vexer, d'impofer même leurs peuples: trois millions d'hommes en Irlande vont être affranchis parce que vos principes ont touché leurs rivages, parce qu'on craint,
Page 258 - la France ne foit plus qu'un camp où l'on ne parle que de guerre, où tout tende à la guerre, où tous les travaux n'aient pour
Page 254 - mort du traître, n'eft-ce pas dire à l'Europe, à l'Univers: la France a condamné Louis, & moi je l'abfous ; elle l'a condamné comme un traître, & moi je le tiens innocent; je ne vois dans la France que des rebelles & des
Page 255 - les ordres de fa vengeance; c'eft que fes forces ne font pas encore préparées pour détruire votre commerce, enlever vos colonies , ravager vos campagnes ; c'eft que par un raffinement de
Page 83 - & d'avantages réciproques, & de s'unir à perpétuité par une alliance fondée fur les vrais intérêts des deux peuples, ont nommé pour traiter définitivement de ces grands objets, fous la ratification de la Convention nationale &
Page 262 - en paix avec l'Angleterre, le cabinet de Saint-James a ordonné un armement confidérable par mer, & une .augmentation à fes forces de terre; . Que cet armement a été ordonné au

Bibliographic information