Recueil général des sotties, Volume 1

Front Cover
Émile Picot
Johnson Reprint Corporation, 1902 - Satire, French
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page x - Magnin dans le Bulletin du Comité de la langue, de l'histoire et des arts de la France, t. IV, p.
Page 113 - Farce nouvelle moralysée des Gens nouveaulx qui mengent le Monde et le logent de mal en pire.
Page vi - Je suis marri que je n'en puis avoir meilleure opinion; mais leur voyant tous les jours faire cas de je ne sais quels écrits qui devant les jurés du métier ne passent que pour des pois piles de l'hôtel de Bourgogne, je ne crois pas qu'il y ait chose ni si mauvaise qui ne leur puisse plaire, ni si bonne dont ils n'osent faire les dégoûtés.
Page xix - Attache moy une sonnette Sur le front d'un moine crotté, Une oreille a chasque costé Du capuchon de sa caboche : Voilà un sot de la Bazoche Aussi bien painct qu'il est possible.
Page 69 - Rien qui vaille! eh bien! soit, repartit le Pêcheur : Poisson, mon bel ami, qui faites le prêcheur, Vous irez dans la poêle; et, vous avez beau dire, Dès ce soir on vous fera frire.
Page 127 - Quelque chose que l'on vous die. LE MONDE. Il vous court une pillerie Voyre sans cause ne raison. Labeur n'a riens en sa maison Qu'ilz n'emportent ; vêla les termes. Et si ne sont mie gens d'armes Qui soyent mis à 1 ordonnance Servans au royaulme de France.
Page v - L'auteur de ce traité nous apprend que de sottes amoureuses se récitaient à Amiens, le premier jour de l'an, dans des fêtes présidées par un « prince »; il ajoute que « tant plus sont de sos mos et diverses et estranges rimes, et mieulx valent...
Page 68 - Warwick se maintint plus d'une année dans la place, résis*ant à toutes les attaques de son adversaire; Somerset avait pris possession de Guines, d'où il ne cessait de menacer Calais. On peut voir le détail de cette lutte dans les Anchiennes Croniques d'Angleterre de Jehan de Wavrin, éd. Dupont, II, 197-215. LE TIERS. Aussitost que les moulles s'euvrent, II n'y fault plus que du vinaigre '. LE PREMIER. Je ne veis oncques beste maigre Qui portast grant foison de sieu. LE SECOND. Les blez sont...
Page 135 - Gens nouveaulx? Vous m'estes faulx et desloyaulx ; Vous me logez de mal en pire. LE PREMIER. Autant vous vault plourer que rire Monde, prenez bon reconfort.
Page 254 - LE PREMIER FOL, gentilhomme. Colliers d'abondance Pour porter sur ses bas colletz ; Pour mieulx chevaucher a plaisance, Petis courtaulx, LE SECOND FOL, marchant. Petis muletz, LE TIERS FOL, laboureux. Petis pages, LE PREMIER FOL, gentilhomme. Mais gros variez ', 245 v° LE SECOND FOL, marchant. Suyvant mes seigneurs au palais : LE TIERS FOL, laboureux . Ce sont les deduis de Bobance.

Bibliographic information