Robert Vansittart (1881-1957): une lucidité scandaleuse au Foreign Office

Front Cover
Harmattan, 2008 - Great Britain - 376 pages
0 Reviews
Robert Vansittart, diplomate de carrière, titulaire entre 1930 et 1937 de la plus haute charge du Foreign Office, a été l'un de ceux qui ont lutté aux côtés de Churchill pour que le gouvernement britannique rompe avec sa politique d'apaisement vis-à-vis de l'Allemagne hitlérienne. Il a été démis de ses fonctions de Secrétaire d'Etat permanent aux Affaires étrangères en décembre 1937 par le Premier ministre Neville Chamberlain, qui fut quelques mois plus tard l'homme de "Munich". L'Appeasement était soutenu moralement par un immense consensus conservateur, libéral et travailliste de respectabilité, incluant la famille royale, et par un pacifisme de masse. Il était donc l'expression d'une volonté générale transcendant les clivages parti sans, et qu'il passait pour scandaleux de contester. Avant même de prendre sa retraite, Vansittart, passant outre à l'obligation de réserve du haut fonctionnaire, devenait dès l'hiver 1940-1941 le propagandiste anti-allemand le plus influent du monde anglo-saxon. Cette attitude lui valait une étonnante variété d'adversaires de gauche comme de droite. Il a continué jusqu'en 1945, puis durant la Guerre froide, d'être la cible d'une bien-pensance tenace, à cause cette fois de son hostilité intransigeante au soviétisme.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information