Ruris deliciæ: colligebat ex melioris notæ latinis gallicisque poëtis

Front Cover
Apud J. Barbou, 1757 - Landscapes in literature - 288 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 288 - Ouvrage , fera remis dans le même état où l'Approbation y aura été donnée, es mains de notre très-cbec & féal Chevalier , Garde des Sceaux de France » le Sieur HUE DE MIROMENIL ; qu'il en fera enfuite remis deux Exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre...
Page 165 - Je ne sais que répondre à ce vain compliment ; Et, justement confus de mon peu d'abondance, Je me fais un chagrin du bonheur de la France. Qu'heureux est le mortel qui, du monde ignoré...
Page 162 - L'habitant ne connaît ni la chaux ni le plâtre ; Et dans le roc, qui cède et se coupe aisément, Chacun sait de sa main creuser son logement.
Page 166 - Tout l'été, loin de toi, demeurant au village, J'y passe obstinément les ardeurs du lion Et montre pour Paris si peu de passion. C'est à toi, Lamoignon, que le rang, la naissance, Le mérite éclatant et la haute éloquence Appellent dans Paris aux sublimes emplois, Qu'il sied bien d'y veiller pour le maintien des lois. Tu dois là tous tes soins au bien de ta patrie : Tu ne t'en peux bannir que l'orphelin ne crie, Que l'oppresseur ne montre un front audacieux, Et Thémis pour voir clair a besoin...
Page 206 - Le bien de la fortune est un bien périssable ; Quand on bâtit sur elle, on bâtit sur le sable; Plus on est élevé, plus on court de dangers; Les grands pins sont en butte aux coups de la tempête, Et la rage des vents brise plutôt le faîte Des maisons de nos rois, que les toits des bergers.
Page 164 - Vient-il de la province une satire fade, D'un plaisant du pays insipide boutade, Pour la faire courir on dit qu'elle est de moi; Et le sot campagnard le croit de bonne foi.
Page 208 - S'il ne possède point ces maisons magnifiques, Ces tours, ces chapiteaux, ces superbes portiques Où la magnificence étale ses attraits, II jouit des beautés qu'ont les saisons nouvelles, II voit de la verdure et des fleurs naturelles Qu'en ces riches lambris l'on ne voit qu'en portraits.
Page 288 - Commandons au premier notre Huissier ou Sergent sur ce requis de faire pour l'exécution d'icelles tous actes requis & nécessaires, sans demander autre permission ; & nonobstant clameur de Haro, Charte Normande, & Lettres à ce contraires.
Page 161 - D'où l'œil s'égare au loin dans les plaines voisines. La, Seine, au pied des monts que son flot vient laver, Voit du sein de ses eaux vingt îles...
Page 288 - Du contenu defquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit Expofant & fes ayants-caufe , pleinement & paifiblement , fans fouffrir qu'il leur foit fait aucun trouble ou empêchement. Voulons que la copie des Préfentes , qui fera imprimée tout au long au commencement ou à la fin dudit Ouvrage , foit tenue pour duement fignifiée , & qu'aux copies collationnées par l'un de nos âmes. & féaux Confeillers Secrétaires , foi foit ajoutée comme à l'original.

Bibliographic information