Séances générales tenues à ... en ... par la Société française pour la conservation des monuments historiques, Volume 34

Front Cover
Derache, 1868 - Antiquities
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 174 - ... voyageurs qui visiteraient les contrées en proie à la révolution, à faire pour elles un travail d'inventaire et de statistique semblable à ceux entrepris pour la France, l'Angleterre, etc., et tout récemment encore (par M. le Président) pour la Pologne. L'Assemblée conclut donc à envoyer à ses correspondants italiens et aux Sociétés savantes d'Italie copie du procèsverbal de la présente séance, ainsi que de la précédente. Sur la proposition et les observations de M. Balestra...
Page 277 - C'est là, sans doute , qu'on avait placé les reliques, et le tout devait se trouver dans l'église de Céleyran (2). Je n'ai point encore parlé de l'église. C'est un édifice de la période romane , bâti en pierre et voûté en berceau légèrement surbaissé sans aucun ornement. Sa longueur est de 19 m sur 3 m , 60 c.
Page 206 - Tout le monde sait que, longtemps avant le xie siècle, les églises ont commencé à être dirigées, autant que possible, vers l'orient, soit pour que le soleil en éclairât l'intérieur de ses premiers rayons, soit afin que les fidèles qui viendraient y prier eussent la face tournée vers la contrée qui fut le berceau du christianisme. Lorsqu'une d'elles a été construite depuis cette époque dans une autre direction , ce qui est ordinairement dû à des circonstances particulières de localité,...
Page 7 - ... d'adultes et de vieillards. Tous ces corps, posés dans des fosses de craie et à peu de profondeur, étaient orientés dans le sens de la vallée : les pieds au sud-est, la tête au nord-ouest. Presque tous possédaient avec eux des objets meubles déposés par les parents dans une pensée religieuse dont nous nous rendons difficilement compte aujourd'hui. Une dizaine avaient aux pieds des vases noirs qui ont dû contenir de l'eau bénite. Trois d'entre eux présentaient des bagues de bronze...
Page 7 - Une dizaine avaient aux pieds des vases noirs qui ont dû contenir de l'eau bénite. Trois d'entre eux présentaient des bagues de bronze à l'un des doigts de la main gauche. Quatre ou cinq avaient à la ceinture de belles plaques de bronze ciselé et argenté. Un plus grand nombre ont offert des plaques et des contre-plaques de ceinturon en fer damasquiné.
Page 287 - M. de Cougny, inspecteur divisionnaire, me chargea, au nom du Conseil d'administration , d'opérer des fouilles sur l'emplacement de l'ancien cimetière d'Antigny. Je m'excusai d'abord sur ma jeunesse et mon inexpérience en pareille matière. Pressé par cet honorable et savant inspecteur , je me décidai , à défaut d'expérience et de savoir , à faire preuve de bonne volonté. Je me mis donc à l'œuvre. Le vaste cimetière d'Antigny occupait tous les terrains sur lesquels s'élève aujourd'hui...
Page 291 - Des débris romains, trouvés de loin en loin dans ces sépultures , en sont une preuve. D'après la légende , les soldats qui avaient exécuté les ordres du tyran Maximus furent saisis de vertige et allèrent , après la mort des deux frères (saint Savin et saint Cyprien), se précipiter dans la rivière de Gartempe, où ils furent ensevelis.
Page 289 - ... ainsi dans la même tombe fermée se trouvaient une monnaie romaine et une de Louis XIII. Enfin j'ai constaté , entre plusieurs de ces tombes couvertes et sans couvercles, de nombreux débris d'ossements entassés pêle-mêle dans des espaces trop étroits pour ensevelir même des enfants. Ces...
Page 137 - Dans quelles conditions géologiques, au milieu de quelle faune et de quelle flore at-on constaté, dans les différentes contrées du globe, les traces les plus anciennes de l'existence de l'homme? Quels sont les changements qui ont pu s'opérer, depuis lors, dans la distribution des terres et des mers?
Page 207 - Nous pensons même que l'on doit tenir compte de l'inclinaison , souvent très-marquée, que présente l'axe de la plupart des églises par rapport à l'orient vrai , inexactitude qui peut tenir, soit au peu de soin apporté par les constructeurs à établir une orientation exacte, soit, comme l'ont supposé quelques antiquaires, à ce qu'on se sera dirigé sur le point du ciel où se levait le soleil à l'époque de l'ouverture des travaux. Si les églises étaient toujours , sauf ces légères...

Bibliographic information