Saint Anselme de Cantorbéry: tableau de la vie monastique et de la lutte du pouvoir spirituel avec le pouvoir temporel au onzième siècle

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 169 - Et je te donnerai les clefs du royaume des Cieux et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
Page 439 - ... dans cette partie où la vérité se fait entendre, nous y verrons quelque image de la Trinité que nous adorons. La pensée, que nous sentons naître comme le germe de notre esprit, comme le fils de notre intelligence, nous donne quelque idée du Fils de Dieu conçu éternellement dans l'intelligence du Père céleste. C'est pourquoi ce Fils de Dieu prend le nom de Verbe...
Page 420 - De même tu peux dire que les êtres intelligibles ne tiennent pas seulement du bien leur intelligibilité, mais...
Page 394 - ... l'hérésie. Dieu me garde de méconnaître le mérite des œuvres où elle a été suivie, et de contester l'orthodoxie des nobles et fermes intelligences qui ont ainsi procédé. Mais assurément cette méthode n'est pas sans péril. Quand on met les principes au-dessus des...
Page 439 - Nous aimons et cette parole intérieure et l'esprit où elle naît; et en l'aimant nous sentons en nous quelque chose qui ne nous est pas moins précieux que notre esprit et notre pensée, qui est le fruit de l'un et de l'autre, qui les unit, qui s'unit à eux, et ne fait avec eux qu'une même vie.
Page 378 - L'esprit n'y est pas cherché, mais il .s'y rencontre ; ce qu'on y admire à chaque page, c'est la délicatesse dans tous les sens du mot : celle de l'esprit, celle du cœur, celle de la conscience. Comme souvent les événements sont intéressants et les sentiments profonds, le sérieux du ton n'entraîne avec soi nulle froideur. Partout se trahit une sensibilité vive, qui, de loin en loin, arrive à l'éloquence.
Page 444 - Thomas poursuit : ce qui est tel que rien de plus grand ne peut être conçu enferme l'existence...
Page 330 - Si telle est sa volonté, j'obéirai de bon cœur; mais s'il aimait mieux me laisser encore parmi vous, au moins assez longtemps pour résoudre une question que je médite touchant l'origine de l'âme, j'accepterais avec reconnaissance, d'autant que je ne sais, si, moi mort, personne la résoudra.
Page 332 - La recherche de la vérité passionne encore ces grands et inquiets esprits au moment où ils vont à elle ; ils préfèrent l'amour à la possession, et sur le seuil du ciel ils regrettent de la terre le travail et l'espérance.
Page 54 - Ils sont pervers et incor« rigibles, disait-il; cependant nous ne cessons de les « battre jour et nuit, et ils deviennent toujours pires. » — «Vous ne cessez de les battre ! dit Anselme. Et quand « ils sont adultes, que deviennent-ils?» — «Hébétés et « brutes,

Bibliographic information