Saint Pothin et ses compagnons martyrs: origines de l'église de Lyon

Front Cover
F. Girard, 1868 - Lyon (France) - 464 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 17 - Je le vois encore entrer et sortir; sa démarche, son extérieur, son genre de .vie, les discours qu'il adressait à son peuple, tout est gravé dans mon cœur. Il me semble encore l'entendre nous raconter de quelle manière il avait conversé avec Jean et...
Page 143 - On sent en soi-même un plaisir secret lorsqu'on parle de cet empereur ; on ne peut lire sa vie sans une espèce d'attendrissement : tel est l'effet qu'elle produit, qu'on a meilleure opinion de soi-même, parce qu'on a meilleure opinion des hommes.
Page 143 - Nous avons beaucoup appris depuis seize siècles, mais nous n'avons rien découvert en morale qui atteigne à la hauteur et à la vérité de cette doctrine. Notre science positive a mieux pénétré le détail des lois qui régissent le monde ; mais, sauf des différences de langage, c'est à cette vue d'ensemble qu'elle aboutit.
Page 18 - Dès lors j'écoutais toutes ces choses et je les gravais non sur des tablettes, mais dans le plus profond de mon cœur. Je puis donc protester devant Dieu que si cet homme apostolique avait entendu parler de quelque erreur semblable aux vôtres, il se serait à l'instant même bouché les oreilles et il 1.
Page 201 - ... dans le désir qu'ils avaient de s'unir plus tôt à JésusChrist, nous apprenant, par leur exemple, que les afflictions de cette vie n'ont aucune proportion avec la gloire future qui éclatera en nous. « Ils commencèrent par supporter avec la plus généreuse constance tout ce...
Page 398 - Martyr, dont les dents étaient tout en sang, continua de parler ainsi : « Je confesse que Jésus-Christ est un seul Dieu avec le Père et le Saint-Esprit. Il est juste que je lui remette une âme qu'il a créée et rachetée.
Page 285 - ... les chrétiens, se regardant comme frappés en lui, mirent tout en œuvre pour l'enlever ; mais ne pouvant y parvenir, ils lui rendirent au moins toutes sortes d'offices avec un zèle et un empressement infatigables. Dès le matin, on voyait rangés autour de la prison une foule de vieilles femmes, de veuves et d'orphelins. Les principaux chefs de la secte passaient la nuit auprès de lui, après avoir corrompu les geôliers : ils se faisaient apporter toutes sortes de mets...
Page 447 - Spiritu Sancto Deum esse confiteor, dignumque est ut illi animam meam refundam, qui mihi et Creator est et Medemptor.
Page 236 - Illic post multas epulas, ubi convivium caluit et incestae libidinis ebrietatis fervor exarsit, canis qui candelabro nexus est, iactu offulae ultra spatium lineae qua vinctus est, ad impetum et saltum provocatur. Sic everso et exstincto conscio lumine, impudentibus tenebris nexus infandae cupiditatis involvunt per...
Page 193 - ... la fausseté ; 4° parce que, dans ce passage , Grégoire de Tours est en contradiction avec lui-même ; 5° parce que les partisans de cet écrivain reconnaissent eux-mêmes que ce passage est très-défectueux.

Bibliographic information