Schillers Sämmtliche Schriften. Historisch-kritische Ausgabe. Im Verein Mit A. Ellissen, R. Köhler, W. Müldener, H. Oesterley, H. Sauppe und W. Vollmer Von Karl Goedeke, Volumes 3-4

Front Cover
J. G. Cotta, 1868
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 187 - ... de la terre, parce qu'ils ont su faire des lois qui enchaînent depuis le roi jusqu'au citoyen. Ils ont voulu être libres, ils le sont devenus; le génie et le courage maintiennent leurs augustes privilèges. Jamais cette île si chère aux grands cœurs, aux ennemis de la tyrannie, ne parut si près de sa ruine. Les hommes généreux qui d'un pôle à l'autre s'intéressent à cette majestueuse république...
Page 241 - Néanmoins, tous ces différents secours que je viens de nommer sont disposés de telle sorte, que chacun d'eux pourrait manquer sans porter le moindre préjudice aux autres ; ils peuvent bien s'entr'aider, mais ils ne sauraient s'entrenuire ; il est presque impossible qu'ils ne réussissent pas tous, et un seul nous suffit.
Page 251 - Français de leurs amis leur ayant écrit de Venise, que s'ils voulaient s'enrichir ils n'avaient qu'à y venir, parce qu'il y avait une conjuration toute prête à exécuter, pour s'emparer de cette ville et la donner au pillage, ils étaient venus en grande diligence pour découvrir cette méchanceté, au lieu d'y prendre part. Ils furent remerciés, logés honorablement, et priés de se reposer en attendant que le sénat pût délibérer sur la récompense qui leur était due.
Page 251 - Confeil, que des François de leurs Amis , leur ayant écrit de Venife , que s'ils vouloient s'enrichir, ils n'avoient qu'à y venir, parce qu'il y avoit une Conjuration toute...
Page 188 - Tout-Puissant voulut conserver ce noble rempart de la liberté, cet asyle inviolable de la dignité humaine. Il souffla, et cette flotte invincible fut brisée et dispersée; ses débris épars furent suspendus aux pointes des rochers, ou couvrirent les bancs de sable, écueils vengeurs où s'anéantirent l'arrogance et la témérité.
Page 243 - Jaffier seroit disparu, il étoit encore plus à craindre qu'ils ne crussent qu'il étoit découvert et en fuite, ou prisonnier , ou traître ; et que , quelque prétexte qu'on inventât, son absence à la veille de l'exécution , y ayant autant de part qu'il y en devoit avoir, ne pouvoit que les intimider et leur suggérer de tristes pensées. CONTRE VENISE. i35 Renault écoutoit attentivement ce discours du capitaine, lorqu'un de leurs gens entra où ils étoient, avec un ordre...
Page 243 - Capitaine , lorfqu'un de leurs gens entra où ils étoient avec un ordre du Sénat qu'on venoit de recevoir , pour faire embarquer le lendemain matin tous ceux qui avoient charge fur la Flotte. On aporta en même tems un billet de l' Ambaflâdeur qui découvroit la raifon de ce commandement.
Page 190 - French work in ten volumes of Duport-Dutertre and Désormeaux, Histoire générale des conjurations, conspirations et révolutions célèbres, tant anciennes que modernes. In October, 1786, Schiller's new enterprise was announced to appear in the spring of 1787. As Schiller cast about for the subject of his own contribution, the Dutch struggle for liberty seemed most promising. But the winter and spring were preoccupied mainly with the completion of Don Carlos, which...
Page 227 - C'étoient cinq Capitaines de Vaisseaux comme lui, Vincent Robert, de Marseille, Laurent Nolot et Robert Brulard desquels il a déjà été parlé, ces deux derniers Franc-Comtois, aussi bien qu'un autre Brulard nommé Laurens, avec un autre Provençal nommé Antoine Jaffier. Il y avoit encor deux Frères Lorrains, Charles et Jean Boleau, et un Italien Jean Rizzardo, tous trois excellens Pétardiers, et un François nommé L'Anglade, qui passoit pour le plus sçavant ouvrier de Feux d'artifice qui...

Bibliographic information