Schriften der Goethe-Gesellschaft, Volume 21

Front Cover
Goethe-Gesellschaft, 1907 - 411 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 409 - I have not managed my miseries like a wise man — and if God, for my consolation under them, had not poured forth the spirit of Shandeism into me, which will not suffer me to think two moments upon any grave subject, I would else, just now lay down and die — -die and yet, in half an hour's time, I'll lay a guinea, I shall be as merry as a monkey — and as mischievous too, and forget it all so that this is but a copy of the present train running cross my brain.
Page 389 - Il ya autant de vices qui viennent de ce qu'on ne s'estime pas assez, que de ce que l'on s'estime trop.
Page 412 - Presque toutes les opinions vraies ont à leur suite une erreur ; elle se place dans l'imagination comme l'ombre à côté de la réalité: c'est un luxe de croyance qui s'attache d'ordinaire à la religion comme à l'histoire; je ne sais pourquoi l'on dédaignerait d'en faire usage.
Page 408 - Letters of the Late Rev. Mr. Laurence Sterne, to His Most Intimate Friends. With a Fragment in the Manner of Rabelais. To which are prefix' d, Memoirs of His Life and Family.
Page 415 - ... porte à un mieux, duquel il n'est pas possible que « nous ne retombions bientôt dans le pis. — Je vous « entends, répondit le président de Bellièvre, et je « vous arrête en même temps pour vous dire ce que « j'ai appris de Cromwell (M. de Bellièvre l'avoit vu « et connu en Angleterre). Il me disoit un jour que « l'on ne montoit jamais si haut que quand on ne
Page 345 - Cornuel, qu'il n'y avoit point de héros pour les valets de chambre, et point de pères de l'église parmi ses contemporains.
Page 371 - Ce que vous me dites, que l'amour est un vrai recommenceur, est tellement joli et tellement vrai, que je suis étonnée que l'ayant pensé mille fois je n'aie jamais eu l'esprit de le dire. Je me suis même quelquefois aperçue que l'amitié se vouloit mêler d'en faire de même et qu'en sa' manière elle est une vraie recommenceuse.
Page 343 - Je leur trouve a toutes quelque chose qui me porte à les aimer, quand ce ne seroit que leur sexe ; et je n'en vois pas de non vieilles qui n'ayent de quoy me rajeunir.

Bibliographic information