Ski & Spa dans les Alpes (avec cartes, photos + avis des lecteurs)

Front Cover
Petit Futé, Dec 18, 2012 - Travel
0 Reviews
Bienvenue dans la nouvelle ère du tourisme hivernal ! Qu'il semble loin le temps où l'on skiait 8h par jour avant d'aller s'entasser dans un studio cabine sans confort... Aujourd'hui, ski se conjugue avec bien-être. Plus question d'opter pour un hôtel sans jacuzzi, une résidence sans piscine ou une station sans centre aquasportif. Petit Futé a sélectionné pour vous une soixantaine de destinations alpines à même de répondre à cet engouement pour la formule magique « Ski & Spa ». Du séjour tout compris « low cost », à la carte des plus prestigieux palaces des neiges, vous trouverez dans ce guide toutes les bonnes adresses pour vous faire plaisir à la neige. Hébergement, infrastructures sportives et extra-sportives, soins, détente, mais aussi restaurants et commerces, pour que votre séjour à la neige soit plus cocooning que jamais !

Installé à Lyon, Anthony Serex est un auteur franco-suisse de guides de voyage et de consommation, se promènant régulièrement à travers les Alpes du Nord au Sud par tous les moyens -à pied, en ski, en raquette-, répondant à un véritable «appel de la montagne». Curieux de nature, amoureux des gens du pays, exigeant dans ses choix, il part dès que possible à la découverte des sites les plus réputés, mais aussi à la recherche des plus beaux secrets de nos montagnes. Des découvertes qu’il partage en choisissant ses mots comme les éléments d’un paysage à offrir aux lecteurs. Auteur depuis une quinzaine d’années de guides pour le Petit Futé et de beaux livres sur les Alpes pour les éditions Déclics, il sélectionne avec rigueur les bonnes adresses pour les dévoiler, sans rien cacher, au grand public.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2012)

Fondée à Paris par Harold L. Humes, Peter Matthiessen et George Plimpton en 1953, The Paris Review s’est assignée une mission éditoriale simple : « Cher lecteur – écrit William Styron dans une lettre inaugurale –je pense que The Paris Review devrait accueillir différents types de personnes entre ses pages : les bons écrivains et les bons poètes, d’autres moins prononcés. Tant qu’ils sont bons. » Décennie après décennie, la revue a contribué à faire connaître les écrivains importants du moment : Adrienne Rich, de même que Beckett, Philip Roth, V.S. Naipaul, T. Coraghessan Boyle, Mona Simpson, Edward P. Jones, et Rick Moody y ont publié leurs premiers textes. En plus de mettre l’accent sur le processus créatif, les fondateurs de la revue ont trouvé une autre alternative à la critique, à savoir laisser les auteurs parler eux-mêmes de leur travail. Leurs réponses constituent certains des autoportraits les plus révélateurs de l’histoire littéraire.

Bibliographic information