Sonate pour un espion

Front Cover
Robert Laffont/bouquins/segher, Oct 4, 2012 - Fiction - 194 pages
0 Reviews

Plus vrai que nature, le " roman " d'espionnage d'un ancien de la DST.


" Maxime était obsédé par l'homme qui se cachait derrière le masque de Leos. Il n'arrivait pas à l'imaginer. Il n'avait aucune silhouette pour s'y raccrocher, juste un pseudonyme et une petite musique. Il avait essayé de réfl échir sur les raisons qui poussaient Leos à jouer ce jeu, à trahir son pays. "Trahir' était un mot tabou dans les services. Il se souvenait d'avoir lu, dans un roman d'espionnage, toute une déclinaison des raisons qui pouvaient conduire un homme à la trahison : la révolte, l'argent, l'ego, le jeu, l'aventure ou la tentation suicidaire."

C'est une force sourde qui a poussé Leos à transmettre à la DST des informations cruciales sur les espions tchécoslovaques en poste à l'Ouest. À un moment décisif de la Guerre froide, à quelques mois de l'implosion du bloc communiste, ces renseignements - de très grande qualité - vont permettre à la DST de frapper lourdement les services tchécoslovaques.
Jean-Pierre Pochon, chef du contre-espionnage des pays satellites de l'URSS à la DST à l'époque des faits, raconte pour la première fois cette histoire hors du commun où réalité et fiction se mêlent pour mieux plonger le lecteur au coeur de l'action et de la vie si peu ordinaire des espions de l'époque.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Jean-Pierre Pochon a occupé de très hautes responsabilités dans les services de renseignements (RG, DST, DGSE). Chef de la section antiterroriste des RG, il a été à l'origine de l'arrestation des chefs d'Action directe, dont il fait le récit dans Les Stores rouges (Éditions des Équateurs, 2008). Par la suite, chef du contre-espionnage des pays satellites de l'URSS à la DST, il a fait imploser les services de renseignements tchécoslovaques. Jean-Pierre Pochon fut ensuite directeur des RG de la Préfecture de Police de Paris durant l'époque des attentats islamistes du GIA à Paris, puis enfin directeur du renseignement à la DGSE durant les attentats du 11-Septembre. Il enseigne désormais le renseignement à Sciences-Po.

Bibliographic information