Studien zur Geschichte der französischen Konjugation auf-ir

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 68 - Quum geminatur. fortiter est efferenda, una quidem priorem syllabam finiente, altéra vero sequentem inchoante, ut barre, beurre, courre, errer, ferrer, fourrer, quarre, verre. Itaque cavendum est Cenomanorum, Pictonum et Lotharingorum vitium, qui duplicem ut simplicem enuntiant, quum tamen contra iidem Cenomani simplicem ut duplicem efferant, ut fairre (facere) et voirre (vere)<.
Page 112 - ... propos que le luy avois tenus et me dist ŕ haute voix : Et en estes-vous encore lŕ ? Si ainsi estoit que je fusse fol pour tenir des bénéfices, le nombre des fols seroit bien grand. Lors je luy dis tout doucement que tout ceux qui boivent le laict et vestissent la laine des brebis sans les repaistre, sont maudits : et lui alléguay le passage qui est escrit en Jérémie le Prophčte, (Chapitre 34). Adonc, il s'esleva d'une bravade et furie merveilleusement superbe, en disant : Quoy ? selon...
Page 88 - ... fait au pluriel, nous disons, je parts, nous partons, & ainsi de tous les autres. Ce qui prouve que je hais a esté autrefois de deux syllabes, c'est le subjonctif Que je haďsse parce que les subjonctifs se forment ordinairement du présent de l'indicatif, en y adjoustant un e muet, ou la syllabe se pour en faire une de plus. Je lis a au subjonctif que je lise, je trahis, que je trahisse. Ainsi on a deu dire je haďs en deux syllabes au présent de l'indicatif, pour faire que le subjonctif fust...
Page 88 - ... esté du sentiment de M. de Vaugelas pour la conjugaison du présent de l'indicatif du verbe haďr. Cependant il n'ya point ŕ douter que l'on n'ait fait autrefois les trois personnes du singulier de deux syllabes, & que l'on n'ait prononcé, je haďs, tu haďs, il haďt, comme on prononce je trahis, tu trahis, il trahit, la raison est que nous n'avons aucun verbe en nostre langue qui ait trois syllabes au pluriel, quand le singulier n'en a qu'une, je dis, fait au pluriel, nous disons, je parts,...
Page 105 - Certes iu uorroie si iu poie ke iu li puisse doneir bencizon et ne mies maldizon. et ne mies la meie mais la be25 neizon de uostre pčre celestien cui uos receuez per ma boche selonc ceu qu'il doneir la me uuelt uos couf iu: et si désir ke uos ades maigniez en benizon ne nen en malizon ne poiez estre chaingiet. 2. Nos faisons ui la feste nostre glorious maistre saint Benoit, et por cui om uos doit ui sollempnal sermon. Som trčs douz nom doiez uos embra30 cier molt deleitaulement et honorer, car...
Page 114 - A'). 53 Mors, tant com li om ci demeure Li devroit membre[r] aucune eure De son aiouel et de son aive. Nus ne se puet vers toi reskeure Ne desous terre ne deseure, Par tout desferme ta sousclaive. . .."'*.. Por cou ne tien jo mie a saive...
Page 102 - Que sert d'ętre auprčs du rosier, sans en pouvoir cueillir la rose? — Cueillissez, amant, cueillissez, car c'est pour vous qu'elles sont [écloses.
Page 92 - Hang, alle Zeitwörter auf -ir nach einer einzigen bestimmten Norm abzuwandeln, und die Sprache übt auf die schon in alter Zeit in verhältnismässig geringer, wenn auch grösserer Anzahl als heute vorhandenen Zeitwörter reiner Bildung insofern einen Druck aus, als sie dieselben zum Uebertritt in die Inchoativflexion zu bewegen sucht.
Page 77 - Les trois personnes du présent au singulier, le futur et le conditionnel vieillissent, et c'est dommage; les personnes qui ont besoin du futur ou du conditionnel et qui en ignorent la véritable forme, les composent suivant la rčgle des verbes en -ir, et disent: je faillirai, je faillirais; c'est un barbarisme, mais qui a chance de s'introduire et de devenir correct; déjŕ quelques grammairiens disent que ce verbe, dans le sens de faire faillite, se conjugue réguličrement sur finir: Quand un...
Page 69 - Wailly (1763) cite boitillerai, forme peu connue. 2° Courir fait courrai. On a dit aussi courerai. Thomas Corneille remarque: »J'entens souvent demander si au futur de courir il faut dire je courerai ou je courrai. Il n'ya aucun sujet de douter; il faut dire, je courrai avec une double r, et tous ceux qui ont quelque connoissance de la Langue, en tombent d'accord. J'en vois quelques-uns qui font difficulté sur le futur de secourir et de discourir, et qui veulent qu'on escrive, je...

Bibliographic information