Suite du répertoire du Théâtre Français: avec un choix des pièces de plusieurs autres théâtres, Volume 67, Part 1

Front Cover
Dabo, 1823 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 115 - C'est la princesse de Navarre, Que je vous annonce en ces lieux; C'est la merveille la plus rare, Qu'ait su former la main des dieux.
Page 58 - ... L'un éblouit par la grandeur : A se voir aimé pour lui-même, Un autre met tout son bonheur* Mes chers amis, dans cette vie Chacun a son goût, sa folie ; La meilleure est de bien jouir. Chantons l'amour et le plaisir. L'un dans les hasards de la guerre Trouve le bonheur de ses jours. L'autre, sous le toit solitaire Du tendre objet de ses amours. Mes chers amis, dans cette vie, Chacun a son goût, sa folie ; La meilleure est de bien jouir.
Page 20 - Voulez-vous consacrer vos soins et votre amour? D'une flamme si belle, Pour vous payer le prix, Je vous serai fidèle . . . Comme on l'est à Paris. Du chant italien si vous êtes épris, Du ton le plus lamentable, Je vous peindrai mon ardeur Et l'excès de la douleur Qui, loin de vous, m'accable. Si l'amour espagnol vous parait préférable, Je vous attends, dans l'ombre de la nuit; Loin des jaloux, nous nous verrons sans bruit. Faudra-t'il imiter la plaintive Ecossaise? Sur le sommet des monts,...
Page 20 - Française vive et légère, Voulez-vous consacrer vos soins et votre amour? D'une flamme si belle, Pour vous payer le prix, Je vous serai fidèle . . . Comme on l'est à Paris. Du chant italien si vous êtes épris, Du ton le plus lamentable, Je vous peindrai mon ardeur Et l'excès de la douleur Qui, loin de vous, m'accable. Si l'amour espagnol vous parait préférable, Je vous attends, dans l'ombre de la nuit; Loin des jaloux, nous nous verrons sans bruit. Faudra-t'il imiter la plaintive Ecossaise?...
Page 104 - ... cité, que pour le fils de Philippe de Valois , et l'héritier présomptif de la couronne de France. JEAN. Tu conviendras aussi que mon nom, qui n'est rien moins que pompeux, me seconde à merveille dans le plan que j'ai formé. OLIVIER. Le titre de roi de France qui doit le suivre tin jour, "suffirait' pour lui donner de l'éclat, si toutefois vos actions ne s'étaient pas chargées de ce soin.
Page 136 - VOUS réponds pas de suivre très - exactement les lois de l' étiquette; je suis assez sans façon de mon naturel ; et, emporté par l'habitude , je serais capable d'en agir avec une princesse comme avec mon égale. LE SÉNÉCHAL. Vous pourriez vous en repentir. Son Altesse est bonne , affable , aime à plaisanter , trop peut-être; mais pourtant il est aisé de lire dans ses regards...
Page 157 - Sénéchal? je me sens dans mon jour d'indulgence. LE SÉNÉCHAL, à part. Je n'en reviens pas !. . . Comment se fait-il ?.. Ah ! mon Dieu ! est-ce que la tête de la Princesse?... Voici du monde! Il faut du moins espérer que devant des témoins, une pareille scène ne se prolongera point. SCÈNE IX.
Page 158 - Mais non, je vois qu'il regrette seulement qu'une telle union n'ait pas pour témoin des personnages d'un rang plus élevé, d'une représentation plus brillante. Eh bien! il faut le satisfaire. Allons, camarades! dès cet instant, devenez, tout exprès pour lui, preux et nobles chevaliers; qu'à ma voix l'enveloppe grossière qui vous couvre tombe...
Page 107 - De quelque manière que tourne votre entreprise, on conviendra du moins que, si l'exécution en est un peu folle, le motif en est fort sage. JEAN. Sans doute : en cette occasion la prudence seule a réglé mes démarches; frappé des éloges continuels que les qualités brillante?
Page 96 - An ! c'est superbe en vérité. Quel train brillant! quel équipage! Dans sa marche que de gaîté! Pauvre petit page ! c'est bien la peine de faire claquer ton fouet pour vanter le...

Bibliographic information