Supplément à l'Histoire générale des Huns, des Turks et des Mogols: contenant un abrégé de l'histoire de la domination des Uzbèks dans la Grande Bukharie, depuis leur établissement dans ce pays jusqu'à l'an 1709, et une continuation de l'histoire de Kharèzm, depuis la mort d'Aboul Ghazi-Khan jusqu'à la même époque

Front Cover
l'Académie Impériale des Sciences, 1824 - Asia, Central - 156 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 21 - Vannée même de sa défaite et de sa mort, c'est-à-dire en 916 de l'hégire (1510 de JC). Ayant appris la nouvelle que son oncle, cerné par les Persans, se fortifiait dans la ville de Merw, il aurait rassemblé tout ce qu'il avait de troupes et aurait volé à son secours; mais il ne serait...
Page 120 - Dèvlèt-Ooùsch-bèguî, ,,premier ministre de ce monarque , administrait avec ,,un pouvoir absolu toutes les affaires de cette province; Mmais il fut tué par Mouràd - Bî, fils aine de Diniàl , ,,qui eut cette place de Qoùsch-bèguî.
Page 128 - Boukhàrà ne porte plus le titre de khan qui "est abandonné aux princes du sang, & réserv.é plus particulièrement aux "fils du monarque, même à ceux qui sont encore en bas âge. L'aîné, hé"ritier présomptif de la couronne, ajoute au titre de khnn celui' de Tbùrè "(.F oyez la note 38, page 115): on dit donc Toûrè-khân, Bâter-kJicîn, Oie"mèr-khdn , &c.
Page 114 - Soubhin-qoulî, fut selon lui la première que la cour de Constantinople ait envoyée dans la Bukliarie (a).
Page 120 - trône que son père avait occupé, gouverna le royaume «pendant...
Page 74 - Schaïbek (Schèibèg), comme on le fait ordinairement, car ce mot n'est qu'une corruption de Schâh - bttkht , sobriquet (Jaqab) de Schèibànî- khan.
Page 120 - Rahîm, une ,,grande partie des provinces de ce royaume était gouver,,née par difïérens bègs Uzbèks , indépendans du sou,,verain de Boukhàrà.
Page 3 - Allume, battit à quelques lieues delà place un autre de leurs chefs appelé Hamor, arrivant par le Rhône au secours des assiégés , et qui périt dans le combat avec la plus grande partie de son armée. Le reste, fuyant vers la flotte d'Hamor, stationnée près de l'embouchure du Rhône et de la Berre, fut pris ou tué, en se jetant précipitamment dans les navires dont les Français s'emparèrent les premiers. Soit qu'à la suite de cette bataille le vainqueur eût soumis Narbonne, soit que...
Page 127 - A huit jours de marche de Khouloum, vers le •"Kaboul, on passe une rivière nommée autrefois Djoûybâr qui prend sa 17 "source dans une montagne, appelé* Qârâ-tàgh ou Qâri-koitèl. Au delà "de Bâmiân on traverse un défilé' qui porte le nom de Koâtèli - Hadjdji"Khâk.
Page 40 - Après quelques heures de carnage, les généraux qui connaissaient le caractère de leur souverain, vinrent intercéder auprès de lui pour le reste des habitans.

Bibliographic information