Sur le développement des théories scientifiques: de l'aporie de l'incommensurabilité à la dimension pragmatique de la découverte

Front Cover
L'Harmattan, 1999 - Science - 272 pages
0 Reviews
Utilisée pour la première fois dans les années soixante par T. Kuhn et P. Feyerabend, la notion d'incommensurabilité a donné lieu à une thèse qui fut aussitôt l'objet d'une controverse passionnée entre épistémologues et philosophes des sciences, relativement à la question de la rationalité de l'entreprise scientifique. Cette controverse est encore vive aujourd'hui. Elle nous place d'emblée au cœur de la recherche scientifique. Après avoir fait le point sur l'état de la question et en avoir montré les enjeux, l'auteur analyse les solutions sémantiques au problème, notamment celle proposée par H. Putnam. Leur examen attentif fait apparaître que si tenants et opposants à la thèse de l'incommensurabilité semblent s'être engagés dans une voie sans issue, c'est parce qu'ils partagent une même conception statique et monologique du problème. Replacée dans le cadre d'une approche dynamique de la recherche, la question de l'incommensurabilité prend la forme d'une interrogation sur la commensuration ou l'incommensuration des discours tenus par les défenseurs des théories rivales, au moment des "révolutions". Comment en vient-on à se comprendre quand chacun habite un univers conceptuel différent ? Tout au long de ce parcours, c'est une image renouvelée de la Science qui se révèle à nous ; une Science en marche, une Science vivante, où débats, discussions, dialogues prennent une place décisive dans l'innovation, une science dont la dimension proprement humaine se dévoile peu à peu.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information